Ismaïl Haniya, à l’occasion de la journée de la terre : « Attachés à notre doit au retour !»

Ismaïl Haniya, à l’occasion de la journée de la terre : « Attachés à notre doit au retour !»

Ismaïl Haniya, le président du bureau politique du mouvement palestinien de résistance HAMAS, a rendu publique ce mardi une déclaration dont nous avons reçu une copie à l’occasion de la commémoration du 45e anniversaire de la Journée de la terre.

Une occasion pour ce haut responsable palestinien de réitérer la principale revendication u Hamas, à savoir le recouvrement de l’intégralité des territoires illégalement accaparés par l’entité sioniste, avec la mise en place d’un Etat palestinien souverain et indépendant, ayant pour capitale Al Qods.

A cela s’ajoute le droit au retour vers leurs terres ancestrales de ces centaines de milliers de déracinés, contraints à l’exil, et vivant dans des camps de réfugiés depuis la Nekba, et la seconde guerre mondiale dont le puissant lobby sioniste mondial a fait un fond de commerce absolu, qui lui garantit une totale impunité quelles que soient la sordidité et la gravité de ses crimes.

D’où le rappel du droit à la résistance du peuple palestinien doit être garanti par le droit international, y compris en prenant les armes contre les envahisseurs. Draper de l’étiquette « terroriste » cette forme de résistance, ma foi plus que légitime, st une façon servile et débile de complaire aux maitres du jeu sionistes, aux pieds desquels s’empressent la majorité des dirigeants arabes et occidentaux.

La nécessaire et impérieuse libération de tous les détenus, dont beaucoup d’enfants, est également mise en avant, de même que l’unité des rangs, seule arme capable de briser le joug colonial des occupants sionistes. Les Palestiniens commémorent chaque année la Journée de la Terre, depuis le 30 mars 1976, en hommage à ceux qui ont été tués en défendant leurs terres confisquées illégalement, et se révoltant contre l’exil et la judaïsation.

A la veille de la commémoration du 45ème anniversaire de la Journée de la terre, l’entité sioniste poursuit sa politique expansionniste, durement subie par les Palestiniens, confrontés à des arrestations arbitraires et aussi à la propagation de la pandémie de Covid-19. Les forces d’occupation sionistes ont arrêté la nuit dernière 10 palestiniens, de plusieurs régions en Cisjordanie occupée, selon une source locale, citée par WAFA.

Dans un communiqué de presse publié mardi, le club du prisonnier Palestinien a fait savoir que les forces d’occupation avaient pris d’assaut la ville de Salfit, avant d’arrêter trois palestiniens.

De nombreuses manifestations sont prévues partout en terre saint de Palestine par un peuple debout, fort, uni, et dont les nombreux sacrifices n’ont pas du tout émoussé la détermination et la combativité.

Mohamed Abdoun