JM-2022 : Derouaz dénonce les fausses justifications de la France et de l’Espagne 

JM-2022 : Derouaz dénonce les fausses justifications de la France et de l’Espagne 

Le Commissaire des Jeux Méditerranéens, Mohamed Aziz Derouaz, a  condamné les arguments jugés « fallacieux,  présentées par la France et l’Espagne pour justifier leur non-participation aux Jeux Méditerranéens dans la compétition équestre.

En effet, lors d’une conférence de presse sur les derniers développements de l’organisation des Jeux Méditerranéens, Derouaz révélé que la décision d’un pays de participer ou non relève de la liberté des fédérations ou du Comité Olympique. Personne ne peut non plus être tenu responsable de leur incapacité à organiser le voyage de leurs athlètes et chevaux.

Plus grave encore, Derouaz a révélé que, pour la première fois dans l’histoire des Jeux Méditerranéens, l’Algérie, pays organisateur, et le comité d’organisation ont pris à leur charge les frais de déplacement équestre des participants.
De plus, ils ont aussi facilité l’entrée des chevaux participants, en coordination et avec le soutien du ministre de l’Agriculture.
En d’autres termes, les autorités algériennes concernées, ont bien facilité l’entrée directe des chevaux dans les écuries du Centre Sportif Hippique sans aucune perturbation depuis le port d’Oran.

Encore faut-il, faire remarquer, également, que l’Algérie a pris en charge l’organisation du déplacement des chevaux et des athlètes depuis les ports proches du port d’Oran pour une durée de 8 heures au lieu de 24 heures.

Saisissant cette occasion et avec tus ces arguments, entre autres, Derouaz a annoncé que 12 pays se sont inscrits pour participer aux Jeux Méditerranéens. Il s’agit de l’Algérie, Chypre, la France, l’Egypte, la Grèce, l’Italie, la Libye, le Portugal, le Maroc, l’Espagne, la Syrie, la Turquie et éventuellement le Liban et la Tunisie.

Par ailleurs, le commissaire des JM 2022 a ajouté que le Portugal « nous a écrit pour s’enquérir d’une rumeur sur l’organisation d’un concours équestre en France. Pourtant, on leur a répondu par la négative et que ce sera à Oran. ».

Et dans ce même ordre d’idée, Derouaz  a souligné que la Fédération espagnole a demandé l’intervention de l’Algérie afin de fournir un port pour l’entrée des chevaux. Et il fait, enfin, constater l’illogique décisions des fédérations d’Espagne et de France. Cependant, bien que l’Italie n’y ait pas participé, elle s’est abstenue de fournir toute raison injustifiée ou fausse.

Saïd Benmadi

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles