Justice : Actions de formation programmées du 21 au 25 mars 2021 au profit des magistrats

Justice : Actions de formation programmées du 21 au 25 mars 2021 au profit des magistrats

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’appui au secteur de la justice en Algérie (PASJA), 100 magistrats, dont 04 magistrats de l’administration centrale, 96 magistrats des juridictions et 25 élèves-magistrats, vont prendre part, à un séminaire sur « Femmes, Justice et Droit », les 23 et 24 mars 2021 à l’Ecole supérieure de la magistrature de Koléa.

Selon le ministère de la justice, ce séminaire sera animé par des experts algériens et français, avec la participation de représentants des différents acteurs: Avocats, services de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion sociale, Police judiciaire, services sociaux du ministère du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, direction de l’action sociale du ministère de la solidarité nationale, de la famille et de la condition féminine, services d’observation et d’éducation en milieu ouvert, services médicaux (médecine générale et légale), collectivités locales (Wilaya et Commune), enseignants universitaires experts en matière pénale, étudiants en droit et les associations activant dans ce domaine.

Plusieurs thèmes feront l’objet de discussion, notamment, l’accès à la justice des femmes victimes de violences: Stratégies normatives et institutionnelles, quels contenus? Pour quelle efficacité?

– Quelles sont les réalités de terrain pour les femmes victimes de violence, existe-il des victimes de stéréotypes?

– Une protection régalienne efficace des femmes, notamment les femmes victimes de violence, est-elle nécessaire?

– Une gestion des tribunaux et des dossiers, peut-elle ou doit-elle être sensible à la dimension du « genre »?

Par ailleurs, dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action du Comité national de lutte contre la traite des personnes (2019-2021) et en collaboration avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), 12 magistrats vont participer les 21 et 22 mars,  à un atelier de travail sur « l’enquête et la poursuite des cas de la traite des personnes » qui aura lieu à Mostaganem.

Cet atelier a pour objet de présenter le cadre juridique national et international relatif à la traite des personnes et le rôle des services d’enquête dans le signalement et l’intervention, des simulations de cas pratiques seront réalisées.

Yahia Maouchi