Justice : pas  de remise en liberté provisoire pour Djamel Ould Abbes

Justice : pas  de remise en liberté provisoire pour Djamel Ould Abbes

La cour d’Alger a rejeté, aujourd’hui, la demande de remise en liberté provisoire de Djamel Ould Abbes. Sa défense a introduit une  demande dans l’attente de l’examen du pourvoi en cassation déposé au niveau de la cour suprême.

Il est à rappeler qu’en décembre dernier, la cour d’Alger a condamné en appel, Djamel Ould Abbès et Said Barkat à huit ans et quatre ans de prison ferme et une amende de 10 millions de dinars chacun.

Les deux anciens ministres de la Solidarité nationale sont poursuivis pour « dilapidation et détournement de deniers publics », « conclusion de marchés en violation de la législation » et « abus de fonction ».

Le tribunal de Sidi M’hamed avait condamné les deux anciens ministres à des peines respectives de 8 ans et 4 ans de prison ferme assorties d’une amende d’un million de dinars chacun.

Le parquet général près la cour d’Alger avait requis une peine de dix ans de prison ferme et une amende d’un million de dinars contre Djamel Ould Abbes. Il avait également requis une peine de huit ans de prison ferme et une amende d’un million de dinars contre Saïd Barkat.

Yahia Maouchi