Kahrakib de l’électricité à la fibre optique

Kahrakib de l’électricité à la fibre optique

 

Kahrakib leader de réalisation et de montage électriques en Algérie, est en train de développer de nouveaux créneaux pour diversifier ses ressources, afin qu’elle puisse se consolider et s’affermir sur des bases durables, sachant que cette filiale de Sonelgaz participe à la réalisation de grands projets de lignes aériennes, de câbles souterrains et postes de transformation électriques toutes tensions confondues, la prise en charge des réseaux et des travaux conventionnels avec la compagnie d’engineering, Sonelgaz, en y jouant un rôle structurant, contribuant de fait à une meilleure exploitation des différentes sources d’énergies au niveau national. La diversification des activités de l’entreprise rentre dans le cadre de ses axes et plans stratégiques.

Acteur national dans la réalisation des ouvrages de transport d’électricité  toutes tensions confondues, Kahrakib s’attèle également à développer l’activité d’enfouissement des réseaux fibre optique. A cet effet, cette  société est en train de réaliser un méga projet au profit de son client, Algérie Télécom. « Le département câbles sous-terrain, prend en charge la réalisation des liaisons sous-terraine, HT, THT, 60, 220 kilovolts, ainsi que les réseaux moyennes tensions, 10 et 30 kilovolts, et nous faisons même dans la basse tension. Mieux encore, nous travaillons dans des créneaux nouveaux, que nous avons intégrés, depuis 2018.

Lamali Said, chef de département travaux CS/Alger

Nous avons ainsi intégré l’activité éclairage public, dont nous avons réussi à réaliser un plan de charge assez important avec les collectivités locales. Et depuis 2019, nous développons l’activité d’enfouissement des réseaux fibre optique, avec Algérie Télécom, dont une consistance de 10 km réseau a été réalisée pour leur compte. Une réalisation qui nous a permis d’acquérir un savoir-faire en matière de prise en charge des projets en milieu urbain, extrêmement contraignant pour l’avancement des travaux » nous déclare le chef de département travaux CS, Lamali Said. Abondant dans le même ordre d’idée, notre interlocuteur tient à préciser, que le méga projet décroché avec Algérie Télécom, consiste à réaliser les travaux d’enfouissement des câbles téléphoniques. « La consistance qui nous a été confiée est d’une cinquantaine de km, réparties sur des sites divers au niveau de la capitale.

Sur les projets que nous avons déjà réalisés, il s’agit de l’enfouissement des câbles au niveau de la rue Didouche Mourad,  d’une consistance de 4 km, dont les travaux sont achevés dans les délais et selon les règles de l’art. Il y a également le projet de l’avenue des Frères Bouadou, Bir Mourad Raïs, d’une consistance de 2 km du réseau fibre optique dont les travaux sont déjà terminés. Nous sommes actuellement sur un projet d’enfouissement à la rue Hassiba Ben Bouali, d’une longueur de 6km, dont 4 km sont déjà réalisés, mais  faute d’autorisation les travaux sont à l’arrêt » déplore par ailleurs M. Lamali.

Azizi Amine, Ingénieur

Toutefois en dépit de ces contraintes administratives, la réalisation d’une partie de ce mégaprojet, a permis à Kahrakib de conforter son savoir-faire, en termes de réalisation, des génies-civiles, des travaux de canalisation de la fibre optique. « C’est une première pour Kahrakib de réaliser le génie civil au profit d’une entreprise de télécommunication. Réalisation de  10 km en intramuros au cœur d’Alger, c’est un exploit pour l’entreprise. Plus la chose est complexe, plus c’est une source de satisfaction mais aussi, une source de motivation pour le collectif. En somme,  la nature des sites et l’environnement très contraignant, ont permis à nos équipes opérationnelles, ainsi qu’au management d’acquérir une expérience assez conséquente pour la prise en charge de ce genre du projet » se félicite notre interlocuteur. Il convient de préciser que ce méga projet, dont les travaux ont débuté en janvier 2020, est réparti sur une dizaine de parties, est reconduit d’une manière tacite chaque année pendant trois ans. Trois projets sont déjà  opérationnels.

Un grand savoir-faire en matière d’éclairage public

Par ailleurs, en termes de capacité de réalisation qui dépend des segments d’activité, Kahrakib dispose d’une capacité de 70 km annuels sur le segment 220/60 kV, et 100 km annuellement en matière du réseau moyen tension. Pour les réseaux fibre optique, Kahrakib dispose également d’une capacité de 40 km réseau annuellement, sauf que la difficulté réside sur l’emplacement et l’endroit de ses interventions. En outre, pour l’éclairage public, Kahrakib a acquis un grand savoir-faire, de par le nombre de projets réalisés, qui oscille entre 4 à 5 projets d’une consistance  importante. Ainsi Kahrakib qui dispose d’un bon capital humain, et d’un grand savoir-faire, est capable aujourd’hui de mener à bien des grands projets.

« Pour l’éclairage public,  nous sommes capables  de développer une capacité qui peut atteindre les 60 km annuellement. En outre, Kahrakib dispose également de tous les moyens et le savoir-faire pour l’installation des panneaux photovoltaïques » se félicite M. Lamali, rappelant qu’elles sont rares les entreprises privées qui peuvent faire face à Kahrakib, en matière de financement. «  De par le volume, ils sont rares ce qui peuvent résister à nos capacités, que ce soit en termes de capacités techniques, compétences et financières. Il y a également l’aspect technique,le département travaux câbles souterrains  travaille en symbiose avec notre bureau d’étude » précise le même responsable.

Abondant dans le même ordre d’idée, Lamali Said, rappelle que « Kahrakib a réalisé le projet de rénovation de l’eclairage publique de la ville de Dellys pour un montant de 60MDA, ainsi que celui de la ville de Bordj Menaïel, pour un montant de 52 millions de dinars, ainsi que la réalisation des tronçons avec la DTP pour une valeur de 50 millions de dinars.

Nous avons refait également l’éclairage de la plage de Corso. Il y a également une volonté de faire l’éclairage en photovoltaïque pour certains sites, tels que les écoles, afin de développer cette culture de consommer propre » rappelle M. Lamali, soulignant que plusieurs projets seront mis en service pour le passage été 2021. «  Il y aura la mise en service du projet Dely Brahim- El Biar, pour raccorder le poste Dely-Brahim II au poste 60 KV d’El Biar. C’est pour renforcer l’alimentation de la région d’El Biar. Il y aura également le départ 60 kV Dely-Brahim-Zéralda que nous allons mettre en service, outre le poste 220 kV  Birtouta-Boufarik, sur une longueur de 12 km.

Par ailleurs, la liaison  220 kV Bouinan a été finalisé et livré pour alimenter la nouvelle ville, en plus d’autres projets à Sidi Bel Abbés, la raffinerie de Skikda, et Draa Errich qui sera mis en service cet été » nous déclare le chef département travaux câbles souterrains . Enfin il convient de savoir que les prouesses réalisées par Kahrakib n’est pas le fruit du hasard, c’est le résultat d’un travail de longue haleine, mais également  d’une bonne qualité de formation assurée à son capital humain par les meilleurs centre et écoles de formation, sachant qu’un budget est dédié, chaque année, à la formation, notamment pour les métiers cœur.

Yahia Maouchi

Articles récents

Articles similaires