Khenchela, après le martyre et l’oubli, honorée par le président Tebboune

Khenchela, après le martyre et l’oubli, honorée par le président Tebboune

Depuis l’élection d’Abdelmadjid Tebboune à la magistrature suprême, beaucoup de choses ont bougé et les régions de l’intérieur du pays, les Hauts-Plateaux et le Grand-Sud ont vu leurs espoirs d’une vie nouvelle, digne, avec tous les droits auxquels ils aspirent, se profiler à l’horizon.

Le président de la république s’est tourné carrément vers les wilayas dont le développement a été occulté pendant des années, les plongeant dans l’oubli, dans la misère et sans aucun droit pour les citoyens.

Les différents programmes touchant les zones d’ombre sont là pour mettre en exergue cette nouvelle approche qui tend à faire bénéficier toutes les régions du territoire national d’un développement moderne et multiforme : électrification, raccordement au gaz naturel, ouverture et réfection des voies de communication, logements, tout y est.

En plus de tout cela, le président de la république a tenu à axer les efforts du gouvernement vers certaines wilayas qui ont été totalement oubliées et qui n’ont bénéficié d’aucun programme de développement digne de ce nom.

Parmi celles-ci, la wilaya de Khenchela est l’exemple-type de ces régions martyres qui ont donné le plus à l’Algérie, dont les enfants se sont sacrifiés avant et durant la guerre de libération nationale, qui a continué en offrant au pays de grands noms de la culture, du savoir, du management. L’histoire de la région foisonne d’exemples de sacrifices, d’œuvres grandioses dans tous les domaines, dans l’abnégation et sans rien recevoir en retour.

Heureusement que le président Abdelmadjid Tebboune, fidèle à ses principes et à ses engagements, a pris sur lui de redonner vie à toutes ces régions qui ont donné et qui donnent la vie à l’ensemble de l’Algérie, sans que leurs droits les plus élémentaires soient garantis.

Comme preuve de l’importance donnée à ces régions en général et à la wilaya de Khenchela en particulier, le président Tebboune a affirmé lors de la dernière réunion gouvernement-walis que : « lorsque le programme spécial de la wilaya de Khenchela sera muri, le gouvernement de déplacera sur les lieux et prendra les décisions nécessaires sur place et ce sera la première réunion du gouvernement hors de la capitale », et depuis l’indépendance aussi.

Dans le même sillage, le président de la république a rappelé que l’ensemble des wilayas isolées et non développées recevront la même thérapie de choc pour leur permettre de se développer et d’offrir à leurs habitants les mêmes chances et les mêmes droits qu’ailleurs.

Ainsi, la wilaya de Khenchela qui a donné le meilleur d’elle-même à l’Algérie vient d’être honorée et de bénéficier du développement et de la considération qui lui ont été refusés durant une longue période, ainsi que nombre d’autres régions dans le même cas.

Tahar Mansour