La cause palestinienne « contournée » : Les Émirats arabes unis et l’entité sioniste scellent leur accord de libre-échange

La cause palestinienne « contournée » : Les Émirats arabes unis et l’entité sioniste scellent leur accord de libre-échange

Désormais, en ce temps de tensions extrêmes en Palestine, dont la cause vit un tournant tout aussi mortel qu’historique, la normalisation devient plus que jamais synonyme de trahison. Or, c’est ce que viennent de faire les Emirat, sans vergogne aucune. Un an et demi après la signature des accords d’Abraham qui ont normalisé leurs relations avec l’entité sioniste, les Emirats arabes unis ont signé un accord de libre-échange avec elle. Il portera sur 95 % des produits déjà échangés entre les deux partenaires, dont la plupart viennent des territoires occupés, ce qui décuple la gravité de cette trahison. Un accord de libre-échange entre les Emirats arabes unis et l’entité sioniste a été rendu public le 1er avril dernier. Les échanges se chiffraient déjà à 900 millions de dollars en 2021. Six mois et quatre rounds de négociations ont suffi à sceller l’accord, ce qui constitue un record de rapidité : la norme pour la mise en place de ce genre de coopération se compte plutôt en années d’ordinaire. Cela peut tendre à prouver qu’il existait déjà des échanges secrets poussés et étroits entre les Emirats et cette entité criminelle qui pratique ouvertement une politique d’apartheid à l’endroit du peuple palestinien. Le ministre d’Etat émirati au Commerce extérieur, Thani al-Zeyoudi, a quant à lui évoqué dans un tweet un « accord clé qui viendra consolider des relations commerciales prometteuses », tandis que l’économie mondiale lutte pour sortir de la crise du Covid. La rencontre en Egypte de Naftali Bennett et du prince héritier d’Abu Dhabi Mohammad ben Zayed, les 21 et 22 mars, a constitué un moment clé des négociations. Elle dessine un nouvel arc régional allant au-delà de ces seules relations bilatérales. Cela se passe sur fond d’un criminel contournement de la cause palestinienne.  Celle-ci est en effet est « ajournée » au profit de la normalisation.

Rafik Bakhtini

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles