La France dément les propos prêtés à Macron sur un engagement militaire de l’Algérie au Sahel

La France dément les propos prêtés à Macron sur un engagement militaire de l’Algérie au Sahel

L’ambassade de France en Algérie a réfuté, dans un communiqué publié ce mercredi 3 mars, les propos attribués à Emmanuel Macron concernant un potentiel engagement militaire de l’Algérie au Sahel.

La représentation diplomatique a précisé que le président français « n’a jamais affirmé que l’Algérie avait pris l’engagement d’une intervention militaire dans le cadre » du G5 Sahel lors de la conférence des chefs d’Etat des pays membres de cette force.

L’ambassade de France  rejette, ainsi, « formellement les fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux concernant des propos prêtés au Président de la République française », réagit-elle.

Et d’assurer que le président français « s’est félicité du réengagement politique de l’Algérie suite à la tenue de la réunion du comité de suivi de l’accord d’Alger à Kidal le 11 février, réunion à laquelle M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a participé ».

Fin février, l’Algérie, par la voix de son ministère de la Défense nationale (MDN), a démenti vigoureusement l’envoi de troupes de l’Armée nationale populaire (ANP) au Sahel dans le cadre du G5 Sahel.

Le MDN l’a affirmé : « ces intox ne peuvent provenir que d’ignares à la solde des services du Makhzen marocain et sionistes ».

Skander Boutaiba