La gestion de l’Association Sportive « Groupement Sportif des Pétroliers » mise en cause

La gestion de l’Association Sportive « Groupement Sportif des Pétroliers » mise en cause

 Une enquête judiciaire sera enclenchée prochainement sur la gestion de l’Association sportive « GSP » (Groupement Sportif des Pétroliers) suite à la découverte de nombreux dépassements et irrégularités.

En effet, selon des sources dignes de foi, des contrôles ont été effectués récemment concernant les dépenses des années 2019 et 2020 qui auraient fait ressortir plusieurs anomalies dans la gestion financière de l’association à l’instar de factures de paiement ne comportant pas les mentions légales prévues par la règlementation en vigueur ou encore des paiements qui ont été effectués sans la présentation des pièces justificatives obligatoires.

Outre cela, le contrôle effectué aurait fait état de la non-présentation des pièces justificatives pour les prises en charge des frais de stage et de préparation à l’étranger, d’autant plus que ces prestations sont réalisées par une agence de voyage dont le choix n’aurait obéi à aucun critère légal. Le nombre d’agents contractuels serait pléthorique et dépasserait de loin les besoins de l’association, les locations de logements pour les athlètes et membres du staff technique n’obéiraient pas à la règlementation en vigueur en matière de choix et de prix, toujours selon les informations parvenues de plusieurs sources concordantes et au fait de la question.

D’autres irrégularités auraient aussi été constatées, selon les mêmes sources, et concerneraient plusieurs factures qui auraient été réglées sans qu’elles comportent les approbations nécessaires en matière d’ordonnancement, c’est-à-dire que l’ordonnateur légal n’y auraient pas opposé sa signature ni sa griffe.

Les salaires versés au personnel seraient aussi sans fiches de paie et sans qu’aucune convention n’ait été signée auparavant définissant les obligations et droits de chaque partie et même les contrats des agents seraient caractérisés par plusieurs omissions d’ordre légal et organisationnel.

Les mêmes sources font état de paiement de primes pour des athlètes étrangers en monnaie transférable à l’étranger n’auraient pas de trace de budgétisation.

Les logements loués par le GSP au profit des athlètes et agents ne feraient l’objet d’aucun suivi et la plupart des contrats de location n’auraient pas été établis par acte notarié.

Au niveau de l’acquisition des billets d’avion pour les déplacements des athlètes et du staff technique, de nombreuses lacunes auraient été relevées, notamment leur acquisition par le biais d’une agence de voyage, ce qui engendre des majorations pour frais inhérents à l’agence. En outre, les copies des billets d’avion, constituant des pièces justificatives, ne seraient pas conservées par l’association sportive.

Enfin, les contrôles de la trésorerie du GSP effectués font ressortir de dettes non payées de l’ordre de plusieurs milliards de centimes, représentant les salaires des athlètes, du staff technique et des employés, de la location d’appartements, de transport, de primes d’engagement et des cotisations à la CNAS.

Nous reviendrons sur ce dossier avec plus de détails.

D.A

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles