La pénétrante Jijel-El Eulma sera réceptionnée avant fin 2024

La pénétrante Jijel-El Eulma sera réceptionnée avant fin 2024

 La pénétrante devra permettre de relier l’Autoroute Est-Ouest depuis la ville d’El Eulma (Sétif) au port de Djen-Djen dans la commune de Taher, à 10 km à l’Est de la ville de Jijel, devrait être réceptionnée, selon le chef du projet (section Sétif sur 50km), Rachik Belaâdoui, avant fin 2024. Pour sa part, le chargé de la communication à l’Algérienne des autoroutes, Nacer-eddine Berghdad, a précis dans une déclaration à la radio Régionale de Sétif, que le taux d’avancement des travaux a atteint 50%. Un projet qui a été lancé en 2014, mais qui était à l’arrêt à maintes reprises, en raison de problèmes techniques, financiers et administratifs et des positions des citoyens.

Les deux responsables, ont également souligné le recrutement de toutes les ressources humaines et financières nécessaires, pour surmonter les obstacles et rattraper le retard enregistré, assurant que le rythme de travail s’est amélioré après la reprise des travaux, ces derniers mois.

Par ailleurs, parmi les problèmes rencontrés dans la réalisation du projet, d’après ce qu’ont affirmé les invités de la radio régionale de Sétif, les procédures d’expropriation sont complexes et longues, en plus des glissements de terrain en de nombreux points (dans la wilaya de Sétif, cinq grands glissements de terrain ont été enregistrés), ce qui nécessite de nouvelles études, mais également un changement d’itinéraires.

Rappelons enfin que, ce projet de 110 kilomètres de long, concerne trois wilayas, à savoir Jijel avec un tronçon de 45 kilomètres, Mila sur un tronçon de 15 kilomètres et Sétif sur 50 kilomètres. Un  projet, qui s’inscrit dans le cadre du Plan d’orientation des routes et autoroutes 2005-2025, a été confié à la société italienne Rizzani et à l’entreprise algérienne SAPTA, et un contrat a été signé avec une société de sous-traitance turque et un bureau d’étude algéro-français qui a été chargé de suivre l’avancement des travaux et leur conformité aux normes internationales.

Yahia Maouchi