La provocation de trop !

 

Mohammed VI fait construire une base militaire près de la frontière avec l’Algérie,

 La provocation de trop !

Il n’est un secret pour personne que l’Algérie, de par ses positions justes et légalistes, dérange énormément d’intérêts défendus par des puissances de ce monde. Mais c’est de bonne guerre, dès lors que   chacun défend ses intérêts quitte à titiller la sensibilité de l’autre.

Mais que cela vienne d’un pays voisin dont  plusieurs segments constituent le dénominateur commun, et membre incontournable du Grand Maghreb rêvé par  les élites maghrébines, cela invite à la prudence et à la revue des espérances.

En effet, notre jeune et turbulent « ami le roi »  n’en finit franchement pas de tonner, d’étonner et de détonner. Dernière trouvaille en date : cette idée sordide et saugrenue de s’en aller construire et installer une base militaire littéralement sous notre nez. Des sources concordantes et très au fait de la question  soutiennent que le Maroc prévoit de construire une base militaire à quelques kilomètres à peine de la frontière algérienne.

Un décret signé par le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, et publié au Journal officiel marocain le 21 mai dernier prévoit ainsi le «transfert d’un lot de terrain de 23 hectares relevant du régime forestier au domaine privé de l’Etat en vue de la construction d’une base militaire dans la province de Jérada au profit des Forces armées royales».

Officiellement, cette nouvelle base militaire, qu’il est prévu d’ériger dans la commune de Laaouinet, sera destinée à la surveillance de la frontière. Cependant, des sources indiquent que le Maroc s’en servira beaucoup plus pour espionner l’Algérie.

Devant le buzz suscité par l’information, l’armée marocaine s’est empressée de minimiser l’importance de cette base. Les FAR ont précisé dans une note d’information reprise par la presse marocaine que «contrairement à ce qui a été rapporté, il s’agit seulement d’une petite caserne à vocation d’hébergement de troupes». «Cette caserne n’a aucunement la dimension d’une base militaire», est-il indiqué.

L’armée marocaine a précisé en outre que «la construction de cette nouvelle caserne n’a pas de but opérationnel, comme avancé par la presse, mais relève plutôt d’un plan de délocalisation des infrastructures militaires situées dans les centres urbains (…)».

Malgré ce démenti, des sources sûres soutiennent mordicus que l’armée marocaine entend toujours faire de cette base un instrument privilégié pour mener sa cyber-guerre contre l’Algérie. Le décret signé par Saâd Eddine El Othmani précise bien d’ailleurs qu’il s’agit d’une «base militaire» et non d’une simple «caserne militaire».

 L’annonce de la construction de cette base militaire intervient dans un contexte où les officiels marocains ont multiplié les gestes inamicaux à l’égard de l’Algérie, pays qui a pourtant indiqué à maintes reprises vouloir des relations apaisées avec le Maroc. Les dernières attaques en date sont le «dérapage contrôlé» de l’ex-consul du Maroc à Oran durant lequel il a qualifié l’Algérie de «pays ennemi» et la violente attaque menée par le ministre des Affaires étrangères marocain, Nasser Bourita, contre l’Algérie au début du mois de mai au cours d’une conférence internationale.

Au lieu de s’investir dans la construction de l’ensemble maghrébin et de chercher à instaurer un climat de paix dans la région, le Maroc s’est lancé dans une concurrence absurde avec l’Algérie comprenant une course aux armements.

Bon rétablissement votre majesté. Et si dès fois vos soldats et vos avions venaient à chômer, il serait salutaire pour le Maroc et son peuple de les utiliser pour survoler le ciel du Rif et de Ket aima pour contrôler le vaste trafic de hachich qui inonde l’Algérie avec assentiment …

Ferhat Zafane  

LIRE AUSSI:

http://lapatrienews.dz/clubs-de-division-professionnelle-de-louest-reprise-impossible-rapporte-medouar/