La révélation en a été faite par Smail Mira : « Ferhat M’Henni est un fils de harki »

La révélation en a été faite par Smail Mira : « Ferhat M’Henni est un fils de harki »

Finalement, et recul étant pris, les mobiles qui font agir le fondateur et animateur du MAK, mouvement terroriste au même titre que Rachad, sont désormais percés à jour. En effet, la révélation en a été faite par Smail Mira, le fils d’Abderrahmane Mira, valeureux et courageux moudjahid, surnommé durant la glorieuse guerre de libération nationale « le tigre de la Soummam ».
Ferhat M’Henni, qui se présente comme un « fils de chahid », n’est en fait que le rejeton d’un vil harki, un traitre à la cause indépendantiste algérienne. Il a en effet été éliminé par les moudjahidines de la wilaya III historique.
Les acteurs de l’époque encore vivants, cités par Smail, dont le témoignage ne souffre aucune contestation, sont en effet formels. Ferhat M’Henni souhaite donc solder ses comptes avec les acteurs de nos glorieuses pages historiques.
Il est mu par une inavouable volonté vengeresse contre la nation algérienne. Son désir de casser et de  partitionner la nation algérienne s’inscrit donc en droite ligne des mobiles qui animaient les harkis et supplétifs de la France coloniale. La trahison et la vilenie coule donc dans son sang.

Ali Oussi