La Suisse opte pour des avions de chasse américains plutôt que français, Macron en colère

La Suisse opte pour des avions de chasse américains plutôt que français, Macron en colère

Le président français, Emmanuel Macron, traverse une mauvaise passe sur la scène internationale. Alors qu’il vient d’engager la France dans un bras de fer diplomatique avec les Etats-Unis et l’Australie, après avoir été doublé sur un juteux contrat de vente de sous-marins, voilà qu’il est obligé d’ouvrir un autre front contre son voisin suisse.

Selon des médias helvètes, le président français a annulé la visite officielle du président de la Confédération suisse, Guy Parmelin, prévue au mois de novembre.  La cause : le choix de la Suisse d’acquérir les F-35 américains plutôt que les Rafales français, pour près de 5,5 milliards d’euros.

Ce qui aurait énervé Emmanuel Macron est le fait que le ministère suisse de la Défense ait continué de négocier avec les Français pour l’acquisition d’une escadrille de Rafale « alors que sa décision de choisir l’avion de combat américain était déjà prise ».

Il a alors décidé de sévir. « Selon la presse dominicale, il aurait en effet envoyé son ambassadeur en Suisse prévenir que la rencontre prévue à Paris en novembre prochain entre le président de la Confédération Guy Parmelin et Emmanuel Macron était annulée. Elle était planifiée depuis six mois », rapporte Le Matin.

Mais le gouvernement suisse ne semble pas inquiet par cette mesure de rétorsion. Il minimise son impact. Car, d’après la presse helvète, la visite, qui était prévue depuis six mois, « n’était pas définitivement convenue ».

« Il ne s’agit pas de l’annulation d’un rendez-vous confirmé », précise le média suisse RTS.

Skander Boutaiba