La Tunisie espère que l’Algérie ouvre ses frontières terrestres

La Tunisie espère que l’Algérie ouvre ses frontières terrestres

La Tunisie veut éviter une saison touristique morose comme ce fut le cas l’an dernier. Même si l’épidémie de coronavirus reste forte, le pays du jasmin veut accueillir des estivants, notamment les Algériens, les Libyens et les Russes.

Secteur essentiel à l’économie tunisienne, le tourisme a été durement touché par la crise induite par la pandémie. Depuis mars 2019, l’activité touristique est à l’arrêt total, a reconnu Habib Ammar, ministre tunisien du Tourisme et de l’Artisanat.

Pour cet été, il a dit travailler pour la relancer « la machine ». Reste un facteur déterminant : l’avancée de la campagne de vaccination qui pourrait faire défaut. « A vrai dire, le retard accusé dans le démarrage de la campagne de vaccination a été également constaté dans plusieurs pays, notamment  dans les principaux marchés émetteurs. Et c’est ce qui fait que la reprise se fait attendre. Notre objectif en 2021 est d’assurer le redémarrage de l’activité touristique. En 2022, nous visons des performances », a-t-il déclaré dans un entretien accordé au site La Presse.

Cependant, les autorités tunisiennes ne veulent pas être défaitistes malgré les difficultés. Les autorités de ce pays voisin sont sur le pied de guerre pour attirer les touristes issus de ce qu’ils appellent les marchés traditionnels, à savoir l’Algérie, la Libye et la Russie.

Si les Russes n’ont, toujours, pas donné de suite, les Libyens l’ont fait à la suite d’une récente visite du Premier ministre tunisien, Hichem Mechichi. « Les mesures prises dans le cadre de la  récente visite du chef du gouvernement en Libye vont certainement dynamiser davantage les flux touristiques », a ajouté le ministre tunisien du tourisme.

S’agissant de l’Algérie, il a dit espérer une réouverture des frontières terrestres. « En ce qui concerne l’Algérie, les dernières nouvelles confirment que  le pays  va ouvrir ses frontières aériennes à partir du mois de juin sur certaines destinations. Il semble que la Tunisie soit parmi les cinq destinations retenues et nous espérons que les frontières terrestres s’ouvrent pour accueillir en bonne et due forme nos amis algériens », a-t-il souhaité.

Ce jeudi, le gouvernement tunisien a annoncé une levée de la quatorzaine ainsi qu’une exemption de présenter un test PCR, à partir du 1 juin, pour toutes les personnes vaccinées qui entrent en Tunisie.

Skander Boutaiba