La Turquie dément toute ingérence dans les affaires algériennes

La Turquie dément toute ingérence dans les affaires algériennes

L’ambassade de Turquie en Algérie a réagi ce dimanche à ce qu’elle qualifie d’ « allégations » relayées « récemment par certains médias » algériens.

La représentation a rejeté en bloc toute ingérence dans les affaires intérieures algériennes. Toutefois, elle ne cite pas nommément les médias ayant rapporté ces informations.

« Les allégations selon lesquelles la Turquie s’efforce d’interférer sur la scène politique algérienne et qu’elle aurait agi en faveur de certains éléments ne reflètent nullement la vérité », affirme-t-elle dans un communiqué.

Selon l’ambassade de Turquie, « ces allégations cherchent à porter atteinte aux relations entre les deux pays, amis et frères ».

L’ambassade de Turquie assure que « les auteurs de cette propagande mensongère » ont pour but de « brouiller l’évolution positive des relations chaleureuses et amicales » entre Alger et Ankara. Car, ajoute le communiqué, ils ne tiennent pas compte « de la profondeur des liens fraternels entre les deux pays ».

« Ces relations bilatérales, qui se développent dans tous les domaines sur la base du respect mutuel ainsi que les liens sincères remontant à plusieurs siècles entre les peuples des deux pays, sont suffisamment forts et puissants au point de faire échouer toutes les initiatives négatives », lance la chancellerie.

Enfin, l’ambassade turque a lancé un appel aux médias algériens les invitant à vérifier leurs sources et à faire preuve de vigilance pour ne pas publier des « informations » qu’elle juge « spéculatives et infondées ».

Skander Boutaiba