L’Algérie critique à nouveau les propos tenus par Emmanuel Macron

L’Algérie critique à nouveau les propos tenus par Emmanuel Macron

Dans une accordée ce jeudi à l’agence Anadolu en marge de la réunion ministérielle Italie – Afrique, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a critiqué, une nouvelle fois, les propos tenus par le président français, Emmanuel Macron, concernant l’Algérie.

Les qualifiant de « grave erreur », le chef de la diplomatie algérienne a tenu à envoyer un message limpide. « Tous les pays partenaires, notamment la France, doivent comprendre que l’Algérie ne concède aucune concession, comme elle n’accepte aucune ingérence dans ses affaires intérieures », a-t-il tranché.

Pour lui, l’Algérie et la France ont une histoire longue, difficile et complexe. « Nous avons réussi à faire face à cette situation à tout moment », a-t-il rappelé.

Sur les possibles répercussions de l’impair de Macron sur les relations entre l’Algérie et la Turquie, le ministre des Affaires étrangères pense « qu’il n’y aura aucun impact négatif ». « Ankara participe dans le développement de l’Algérie. D’ailleurs, nous nous attendons à davantage de partenariats d’investissements turc », a-t-il souligné.

Interrogé par ailleurs sur la Libye, Ramtane Lamamra a réitéré la disposition de l’Algérie à partager « ses expertises, ses expériences et ses moyens » avec ce pays voisin.

Skander Boutaiba