L’Allemagne envisage d’annuler sa coopération avec le Maroc sur l’hydrogène vert

L’Allemagne envisage d’annuler sa coopération avec le Maroc sur l’hydrogène vert

En raison des tensions diplomatiques entre les deux pays, l’Allemagne risquerait d’annuler un important projet d’investissement au Maroc qui se trouve dans une phase concrète de développement.

En juin 2020, un accord a été conclu entre le ministre fédéral allemand du développement, Gerd Müller, et les autorités marocaines portant la construction d’une première centrale électrique hybride à hydrogène vert. Le projet comprend une usine de dessalement d’eau de mer et un électrolyseur.

Toutefois, à cause de l’affront de Rabat, ce partenariat « menace de s’effondrer », selon Frankfurter Allgemeine. « Si la situation actuelle persiste, des conséquences négatives concernant la création d’entreprises et l’attractivité du marché (marocain) seront à prévoir » , a confirmé de son côté le ministère allemand des Affaires étrangères en réponse à des groupes parlementaires.

L’enveloppe financière allemande allouée à ce projet risque de ne pas être débloquée. Selon une porte-parole de la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW), une institution qui regroupe les quinze premières banques d’Allemagne, le coût du projet est estimé à 325 millions d’euros.

« Les fonds ne sont versés que si le partenaire remplit ses obligations contractuelles », affirme-t-on à Berlin.

Skander Boutaiba