L’ancien ambassadeur américain en Algérie en médiateur entre le Liban et l’entité sioniste

L’ancien ambassadeur américain en Algérie en médiateur entre le Liban et l’entité sioniste

Nouvelle mission pour John Desrocher, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Algérie. Le diplomate assurera ce mercredi 14 octobre une médiation entre le Liban et l’occupant israélien.

Officiellement toujours en guerre, le Liban et l’entité sioniste « entament des négociations inédites sous l’égide de Washington pour délimiter leur frontière maritime, dans l’optique de lever les obstacles à la prospection d’hydrocarbures », rapporte l’AFP.

Les pourparlers se tiendront « au sein de locaux de l’ONU à Naqoura, localité frontalière dans le Sud-Liban », ajoute la même source. Les deux délégations seront dans une même pièce

Ce mercredi, la médiation sera assurée par le secrétaire d’Etat adjoint américain pour le Moyen-Orient David Schenker. Ensuite, John Desrocher prendra la relève.

Si Israël a parlé de «négociations directes», des responsables libanais affirment eux que les deux parties ne se parleront pas.

Les deux partis chiites, en l’occurrence le Hezbollah et Amal, voient du mauvais œil ces négociations. Ils ont fustigé la présence de personnalités civiles dans la délégation libanaise, estimant que seuls des militaires auraient dû s’y trouver.

Au mois d’août, John Desrocher a rendu une visite d’adieu à Abdelmadjid Tebboune, président de la République.

Skander Boutaiba