L’ANP met en garde

L’ANP met en garde

Les évènements se précisent et les masques sont tombés, ni ceux qui se cachent derrière la religion, ni ceux qui utilisent une langue parlée à travers l’ensemble de l’Algérie, n’ont réussi, ni ne réussiront à tromper les algériens, à priori son Armée et ses services de sécurité.

On s’en souvient, il y a quelques jours seulement, le ministère de la défense nationale a démantelé une cellule terroriste qui avait pour mission de commettre des attentats à l’explosif au milieu des regroupements pacifiques des citoyens algériens à Alger et dans certaines grandes villes du pays.

Objectif : déstabiliser l’Algérie et semer le désordre au milieu des citoyens, en tentant d’exacerber certaines fausses tensions, dans le but de favoriser l’intervention étrangère. Ils ont compté sans deux éléments essentiels : l’éveil du peuple et sa confiance en son armée, et le professionnalisme avéré de cette même armée, issue du peuple et garante de sa sécurité et de son unité.

C’est dans ce sens et afin de dénoncer tous les ennemis qui sont derrière les deux organisations séparatistes proches du terrorisme, à leurs commanditaires et à leurs mentors qui les financent, que le magazine du MDN, El Djeich, a consacré deux tribunes complètes.

Pour leur dire aussi qu’ils ont devant eux une double muraille, celle de l’Armée Nationale Populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale (ALN) connue pour sa bravoure et son martyre, et celle de tous les dignes fils de l’Algérie libre, indépendante, fière, unie, une double muraille qui les empêchera d’atteindre leurs viles objectifs.

Dans la première tribune intitulée « Les résidus de la cinquième colonne », El Djeïch note que, durant toute son histoire, l’Algérie n’a jamais eu affaire à quelque organisation que ce soit, « quel que fut son degré d’extrémisme et de trahison », qui ‘revendiquerait le divorce et la séparation de la Nation-mère pour la création d’une entité ‘indépendante’ niant et rejetant l’unité du peuple et de son territoire.

L’auteur de cette tribune intitulée rappelle les positions immuables du FLN lors des négociations avec le colonisateur en refusant l’idée même d’une Algérie indépendante amputée de son Sahara, comme il leur a été proposé. Jamais, au grand jamais, même durant les grands évènements de la guerre de libération nationale, il n’a été question de la séparation d’une des régions de notre cher pays, tous les combattants de l’ALN et le peuple algérien au grand complet n’a même pas songé un instant à le faire, même les harkis qui ont vendu leur âme et leur patrie au colon.

Il en vient ensuite au »mouvement qui revendique la partition d’une région qui nous est chère à tous, de sa mère l’Algérie pour des raisons claire et ordres divulgués connus de tous » et qualifie leurs actes de délires hallucinatoires, d’hérésie et de charlatanisme. Ce mouvement se revendique de l’islamisme, mais ‘il a tissé des liens avec le racisme et l’extrémisme, pis encore, avec des mouvements laïcs avec lesquels il ne partage aucun facteur commun’, lit-on encore.

En effet, ces liens contre-nature apportent une preuve supplémentaire que ce mouvement s’est plutôt vendu aux pires ennemis de l’Algérie afin d’y faire régner la terreur et l’instabilité. Ses visites récurrentes dans des pays ennemis de l’Islam à l’instar de l’entité sioniste pour les supplier de les aider à établir leur « république platonicienne imaginaire », nous informe on ne peut mieux de leurs véritables desseins.

Cette traitrise suprême est impardonnable et l’ensemble du peuple algérien, ont toujours dénoncé les actes de ces vendus, pire que les harkis et ceux qui s’étaient vendus au colonialisme français.

Le MDN rappelle ensuite que ses services de sécurité, toujours sur le qui-vive et portant l’Algérie dans leurs cœurs, ont démantelé une cellule composée de membres de ces deux mouvements illégaux qui projetait des attentats à la bombe et des actes criminels au milieu des rassemblements populaires à travers plusieurs régions du pays.

Les armes et les explosifs saisis, le soutien logistique découvert ne peuvent provenir que de « certaines parties étrangères’ qui veulent se venger de ‘l’Algérie qui a fait échec à leurs plans expansionnistes et à leurs convoitises économiques’.

A la fin de cette première tribune, l’ANP met en garde tous les traitres, de quelque obédience qu’ils soient, et leur rappelle que l’Algérie est une et indivisible dans sa diversité culturelle, dans son multipartisme et dans tolérance de la religion musulmane dont s’enorgueillit notre pays » : « Les éléments de notre armée et tous les enfants fidèles de notre peuple constitueront un mur infranchissable face à quiconque est animé d’intentions malveillantes et qui tenterait de porter atteinte à l’unité de notre Algérie, territoire et peuple », -on ne peut pas être plus clair- !

C’est dans la même direction, celle de mettre en garde tous les ennemis de l’Algérie, particulièrement les traitres qui s’allient au diable pour nuire à leur propre pays, que la deuxième tribune se dirige. Beaucoup plus précis, l’auteur cite le MAK dont l’un des éléments a décidé de témoigner sur leurs activités et leurs soutiens dont le but est de terroriser le peuple algérien par des attentats sanglants commis par des traitres et des mercenaires infiltrés dans les rangs des citoyens lors de leurs rassemblements. Il va plus loin encore en mettant en avant le lien entre un autre mouvement, d’une autre mouvance mais dont les objectifs sont les mêmes : le mouvement Rachad. « Il s’agit en fait des deux facettes d’une même devise ».

Les deux mouvements, y lit-on, partagent le même discours basé sur la discrimination et la haine. En outre, nous apprenons que les éléments de la cellule terroriste démantelée par nos vaillants services de sécurité ont bénéficié d’un financement d’Etat et d’entités étrangères et reçu des entrainements de combat pour exécuter le plan prévu.

De la lecture de ces deux tribunes parues dans le magazine du MDN du mois de mai 2021, nous constatons que les ennemis de l’Algérie de toujours sont derrière tout ce qui se passe chez nous. Ayant été vaincus de manière magistrale lors de leurs tentatives précédents de s’accaparer des richesses de l’Algérie et de la coloniser une deuxième fois, ces ennemis ont voulu récidiver en employant d’autres moyens et d’autres traitres à leurs pays.

Que nous nous retrouvions devant deux mouvements aux idéologies totalement opposées mais qui se sont alliés pour mettre à mal l’Algérie, prouve qu’il y a des commanditaires beaucoup plus importants, des Etats et des entités dont l’objectif est de mettre notre pays à genoux. Les deux mouvements ont leurs accointances avérées avec le même ennemi, démultiplié dans la sphère politique et religieuse, alliés contre nature et contre tout entendement, misant sur la traitrise de certains enfants de ce pays et axant leurs actions vers la déstabilisation chronique de l’Algérie.

Les raisons ? Elles sont multiples, à commencer par les positions courageuses et constantes de notre pays concernant les questions régionales, comme le Sahara Occidental, la Libye, la Palestine, la Syrie. Ensuite, ils ont une peur panique de la naissance d’une Algérie Nouvelle, basée sur la justice sociale, la transparence et le travail.

Une Algérie nouvelle qui serait plus forte par l’œuvre de ses dignes fils, de son président qu’ils cherchent à dénigrer, de son armée qui veille au grain et dont les éléments ne dorment même pas. Une Algérie Nouvelle enfin, par son peuple qui s’est libéré de leur joug un certain 22 février 2019, qui a dit non à la rapine de ses richesses, qui a rejeté en bloc les tenants d’un néocolonialisme qui a éreinté l’Algérie depuis son indépendance.

Mais, malheureusement pour eux, ils se sont heurtés au mur du nationalisme algérien ancestral, à l’unité d’un peuple qu’ils veulent diviser par tous les moyens sans jamais y parvenir, à une Armée issue du peuple et s’y confondant, à des jeunes qui ont compris leur jeu malsain et qui ne se laisseront jamais entrainer vers un remake des années passées.

Le peuple a compris, les cadres intègres ont compris, l’ANP a compris, les jeunes aussi ont compris, les algériens ont compris, et ils se dirigent la main dans la main, vers un avenir meilleur, nonobstant tout ce qui se trame contre l’Algérie, écrasant sur leur passage les traitres et leurs commanditaires, disposant d’une force divine qui les soutient contre tout et contre tous.

L’Algérie a toujours été fière, fougueuse, fonceuse et, surtout, juste. Nous avons chassé tous les envahisseurs, nous avons mené tous les combats, nous les menons toujours, avec une conviction qui prend ses racines dans les entrailles de notre terre généreuse, de nos aïeux courageux et fiers, de notre foi en Dieu et en la justesse de nos luttes.

L’ANP, notre bras et notre étendard veille au grain, mettra en échec toutes les tentatives de ces cafards qui veulent envahir notre pays en les écrasant sous la semelle de ses soldats sans peur et sans reproche.

Ne vous fiez surtout pas à l’apparente division des algériens, nous avons toujours été des Algériens fiers et fiers de l’être, juste, endurants et forts. Les traitres seront réduits à néant par ceux-là mêmes à qui ils ont fait acte d’allégeance car ils ont déjà démontré qu’ils sont tout simplement des … traitres, et personne n’a jamais fait confiance aux traitres.

Une chose encore, l’Unité de l’Algérie se mesure lorsque ses enfants se retrouvent dans un autre pays que le leur, allez les voir, suivez-les et voyez comment ils s’entraident, et vous comprendrez. A bon entendeur….

Tahar Mansour