L’Arav avertit les médias électroniques des conséquences de la diffusion de Fake News

L’Arav avertit les médias électroniques des conséquences de la diffusion de Fake News

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav) a mis en garde, dans un communiqué publié hier mercredi et repris par l’Agence officielle, les responsables des médias électroniques contre la diffusion de Fake News.

L’Arav a rappelé les conséquences de cette infraction : « l’outrage aux institutions de l’Etat et la provocation des citoyens exposent les médias électroniques à des sanctions ».

Dans ce contexte, l’Arav a déploré « les contre-vérités » et « les Fake News trompant l’opinion publique » véhiculées par « certains médias ».

« En dépit des démentis fournis par les parties officielles concernées, ces sites persistent à faire la promotion de ces Fake News », a dénoncé l’autorité de régulation.

Et d’ajouter : « l’outrage aux institutions de l’Etat et la provocation des citoyens, exposent les médias électroniques à des sanctions ».

L’Arav a précisé que « les activités de l’information audio et télévisuelle » via internet sont « exercées dans le cadre des dispositions de la loi organique de l’information, conformément au décret exécutif n  20-332 fixant les modalités d’exercice de l’activité de l’information en ligne et la diffusion de mise au point ou rectification sur le site électronique ».

Par conséquent, le journaliste doit « veiller au respect total de la déontologie et de l’éthique de la profession, à savoir produire une information complète et objective », a-t-elle préconisé.

Skander Boutaiba