Le CRB, un club mythique qui a l’âge de l’Indépendance nationale !

Amara CHARAF-EDDINE                         Président-directeur Général de Madar Holding                                                &                               Président du CR Belouizdad
Mr Amara CHARAF-EDDINE : Président-directeur Général de Madar Holding &  Président du CR Belouizdad

Le CRB, un club mythique qui a l’âge de l’Indépendance nationale!

 

Le CRB, Chabab Riadhi de Belcourt des origines ou Chabab Riadhi Belouizdad de la continuité historique, c’est plus qu’un club, comme le dit la devise déjà universelle. Le CRB est en effet une part de l’identité de chaque Belcourtois, de chaque Algérois, de chaque Algérien qui ont le sang rouge comme celui du maillot des équipes au légendaire scapulaire. Le fameux « V » caractéristique du maillot qui renvoie aux victoires du CLUB, à son palmarès et à sa culture de la performance.

le defunt Hacene Lalmas
le defunt Hacene Lalmas

 

Le CRB est l’étendard de son vaste territoire composé des quartiers populaires au cœur de la capitale et d’espaces de soutien plus larges encore à travers l’ensemble du pays. Le CRB, c’est, entre autres à Alger, Belcourt, Ruisseau, la Place du Premier Mai, Harcha, Dar El Babor, Sidi Mhamed, Laquiba, Oued Kniss, Les Annassers, El Madania, Bir Mourad Rais, El Mouradia, et bien d’autres communautés de supporteurs à travers le pays. L’ADN du CRB, c’est bien sûr l’histoire de sa genèse et de son évolution depuis 1962, mais ce sont surtout tous ces territoires d’amour pour un club qui a aujourd’hui l’âge de l’Indépendance du pays. Soit 58 ans de rêves de gloire sportive et de développement prospère du pays imbriqués !

Le CRB, c’est beaucoup plus qu’un club de football. C’est une grande famille algérienne. Un club qui exprime l’exaltation de l’identité locale et la popularité nationale. Une notoriété forgée notamment grâce à son palmarès qui compte six titres de champion d’Algérie (on peut même parler de sept), huit Coupes nationales, une Coupe de la Ligue, une Supercoupe, et trois Coupes du Maghreb des clubs champions. Il représente aujourd’hui la réussite sportive reposant sur l’amour du beau jeu, la formation des jeunes, le recrutement des talents, le management compétent et stable et surtout une forte identité culturelle qui se fond dans la ville et se confond avec le pays. Une identité locale, régionale et nationale qui n’a pas empêché le CRB de rester fidèle à son caractère, cette spécifique manière d’être Belcourtois, d’être pour le Chabab, d’être CRB comme le fut symboliquement Lalmas et Yamaha (Allah Yerhmhoum).  

Amara CHARAF-EDDINE                         Président-directeur Général de Madar Holding                                                &                               Président du CR Belouizdad
Mr Amara CHARAF-EDDINE : Président-directeur Général de Madar Holding &  Président du CR Belouizdad

Aujourd’hui, c’est-à-dire 58 ans après la Libération, 58 ans après la création du Club dans le cœur palpitant des manifestations du 11 décembre 1960 à Alger, qui furent décisives pour l’Indépendance nationale, le CRB doit rester une forte identité et devenir une marque de la performance sportive et de la réussite économique. Pour ma part, j’œuvrerai donc pour en faire un CLUB viable, en renforçant les politiques de formation des jeunes et en lui appliquant un modèle sportif ambitieux et un projet économique rigoureux. Deux édifices s’appuyant sur un stade moderne, aux normes internationales, qui en sera la vitrine sportive et économique et l’espace social et culturel de ses fans. Inspirés que nous sommes alors par le modèle allemand fondé sur l’accessibilité du billet, la génération de revenus auprès de partenaires, un merchandising dynamique et surtout une parfaite maîtrise de la connaissance du vaste public du CRB.  

le defunt Hocine Dhimi dit YAMAHA
le defunt HASSEN Dhimi dit YAMAHA

Depuis le 15 juillet 1962, les joueurs, le palmarès et les différents dirigeants du CLUB ont développé une culture unique en son genre, reposant sur une revendication identitaire forte et un jeu porté sur l’offensive. Le tout forgeant au final une culture de la gagne qui a permis à MADAR d’aider le CLUB à quitter les catacombes de la relégation et à se hisser au sommet du football de l’élite nationale, en un temps record ! A devenir finalement un acteur essentiel du football national, avant d’être, demain, un mythe sportif moderne ; un champion qui se rétablit de l’échec, gagne avec le cœur et imagine le futur.

                     Amara CHARAF-EDDINE

                        Président-directeur Général de Madar Holding

                                               &

                              Président du CR Belouizdad

  

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles