Le dossier énergétique sera évoqué : Visite inédite d’une délégation libanaise à Damas

Le dossier énergétique sera évoqué : Visite inédite d’une délégation libanaise à Damas

Pour la première fois en dix ans, une importante délégation ministérielle libanaise s’est rendue ce samedi matin à Damas pour une visite officielle visant à discuter du dossier de l’importation d’énergie d’Égypte via la Syrie. L’une des plus graves manifestations de la crise qui frappe le Liban est le rationnement du courant électrique qui atteint parfois 23 heures de coupure par jour.

La délégation libanaise conduite par la vice-présidente du Conseil des ministres et les ministres de la Défense et des Affaires étrangères par intérim Zeina Akar a été accueillie à la frontière par le chef de la diplomatie syrienne Fayçal al-Mokdad. Elle est composée des ministres des Finances et de l’Énergie ainsi que du patron de la Sûreté générale.

L’objectif de la visite de la délégation libanaise à Damas est d’examiner avec les responsables syriens la possibilité de faire transiter par la Syrie du gaz et de l’électricité importés d’Égypte via la Jordanie, pour atténuer l’impact de la crise énergétique qui paralyse le pays.

Une crise qui affecte la vie quotidienne de millions de Libanais. Mais cette visite a aussi une forte dimension politique.

Elle constitue en effet une victoire pour le camp présidentiel et le Hezbollah, qui plaident depuis des années pour un retour de la coordination avec les autorités syriennes. Une telle coordination n’était cependant pas encouragée par les pays occidentaux, avant d’être lourdement pénalisée par la loi César promulguée par Donald Trump en juin 2020.

R.I.