Le gouvernement pointe l’illégalité des marches hebdomadaires

Le gouvernement pointe l’illégalité des marches hebdomadaires

Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a souligné, ce dimanche 9 mai, la nécessité que les marches, organisées chaque mardi et vendredi, soient autorisées.

Ainsi, après avoir constaté « des dérapages et des déviations » lors de ces marches, le département de Kamel Beldjoud rappelle que toute manifestation doit être déclarée par les organisateurs qui devront fournir leurs noms, l’heure du début et de la fin de la marche et son itinéraire ».

Le communiqué dénonce, dans ce contexte, le caractère dérangeant des manifestations hebdomadaires qui touchent « aux libertés » des citoyens.

Ces mêmes manifestations sont organisées, selon la même source, par des personnes qui changent d’itinéraire tout le temps parce qu’ils se accordent « le droit de manifester dans n’importe quelle direction et dans n’importe quelle rue ». « Ce n’est pas conforme à l’ordre public et aux lois de la République », pointe-t-elle.

Le ministère de l’Intérieur appelle, enfin, à respecter les règles d’organisation des marches. Faute de quoi, il agira en conséquence.

Skander Boutaiba 

Articles récents

Articles similaires