Le Maroc interdit l’entrée à Boujdour aux militants pacifistes US venus soutenir Soltana Kheya : Le Sahara Occidental est bel et bien une  prison à ciel ouvert !

Le Maroc interdit l’entrée à Boujdour aux militants pacifistes US venus soutenir Soltana Kheya : Le Sahara Occidental est bel et bien une  prison à ciel ouvert !

Les autorités d’occupation marocaines ont empêché dans la nuit de lundi à mardi une délégation pacifiste américaine d’accéder à la ville occupée de Boujdour, où est toujours assignée à résidence la militante Soltana Kheya ainsi que sa sœur Waâra et sa vieille mère, malade et âgée de 80 ans. La délégation américaine de trois femmes américaines comprend Adrian Kane, l’ancien président de Veterans For Peace, Wayne Kaufman, professeur à la faculté de droit de l’Université de San Francisco, et Laxana Peters, une enseignante à la retraite. Les autorités marocaines ont évoqué de vagues préoccupations de sécurité nationale mais n’ont pas été en mesure de fournir de justification légale pour refuser l’entrée à ces visiteurs américains. Les forces d’occupation marocaines ont utilisé la violence verbale et physique contre les femmes américaines. Les autorités marocaines de l’aéroport d’El-Ayoun ont ainsi empêché une délégation américaine de femmes de l’initiative JustVisitWestern Sahara d’entrer au Sahara Occidental. Cela, bien que le gouvernement américain reconnaisse l’annexion illégale du Sahara occidental par le Maroc, le département d’État américain a exprimé à plusieurs reprises ses préoccupations en matière de droits humains au Maroc et au Sahara occidental, notamment le traitement inhumain réservé aux sœurs Khaya. La délégation américaine devait rencontrer Tim Plotta et Ruth McDonough, une équipe de citoyens américains qui séjournent chez les sœurs Khaya depuis le 15 mars. Malgré leur présence, les forces d’occupation marocaines ont continué à subir des tortures cruelles, des passages à tabac, des agressions sexuelles et des arrestations forcées. Isolement familial et menaces contre les membres de la communauté qui visitent la maison de Khia ou cherchent à fournir de la nourriture et du soutien. Au cours de la semaine dernière, un gros camion a pris d’assaut leur maison à trois reprises dans le but de tuer les résidents ou d’endommager la maison d’une manière qui mérite d’être condamnée, fournissant ainsi une excuse aux forces d’occupation pour expulser de force les résidents. Les sœurs Khaya sont des femmes défenseures des droits humains au Sahara Occidental qui plaident pour la violence à l’égard des femmes et l’autodétermination du peuple sahraoui. Ils sont soumis à un siège continu et brutal depuis plus de 18 mois. Wind Kaufman a exprimé sa consternation face à la nature répressive du gouvernement marocain vis-à-vis des visiteurs et s’est demandé comment l’industrie du tourisme pouvait fonctionner à la lumière de la méfiance et des mauvais traitements des Américains. « Si nous pouvons être traités de cette façon, pouvez-vous imaginer comment les femmes sahraouies locales sont traitées? » Tous les Américains impliqués font partie d’une coalition américaine appelée simplement « Visit Western Sahara ». C’est un réseau de groupes et d’individus attachés à la paix et à la justice, refusés au peuple sahraoui, à la protection des droits de l’homme, au respect du droit international et à l’encouragement des Américains et des voyageurs internationaux à être témoins de la beauté et de l’attrait du Sahara occidental, mais aussi et surtout à se confronter par eux-mêmes à la réalité de l’occupation marocaine.

Ali Oussi

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,377SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles