Le ministre de l’Industrie pharmaceutique à la journée de la  FAP : un Arsenal législatif pour l’industrie pharmaceutique 

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique à la journée de la  FAP : un Arsenal législatif pour l’industrie pharmaceutique 

A l’occasion de la journée internationale des pharmaciens célébrée par la FAP (fédération algérienne des pharmaciens), aujourd’hui au Centre international des conférences de Club des Pins, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Dr Lotfi Benbahmed, a rappelé, dans son discours inaugural, la stratégie du développement du secteur. Il a affirmé que le département ministériel, qu’il dirige depuis l’été 2020,  œuvre à mettre en place un arsenal législatif, visant à codifier tous les segments d’activités liés à l’industrie pharmaceutique. Il a évoqué l’installation de l’Agence nationale du médicament, les textes réglementant les programmes d’importation et les modalités d’enregistrement de nouvelles molécules, les conditions de créations d’organismes pharmaceutiques, garanties de disponibilité des traitements…. Le membre du gouvernement a salué, par ailleurs, la promulgation, le 5 octobre 2021 par son collègue de l’enseignement supérieur, du décret exécutif 21-375- portant création de la faculté de pharmacie. La discipline était enseignée, jusque là, comme une filière à l’université des sciences médicales. « Cette nouveauté correspond aux objectifs de notre département qui vise une formation qualitative des pharmaciens », a estimé Dr Benbahmed. Dans un autre axe de son intervention, il a relevé la corrélation entre les missions des pharmaciens avec celles des médecins traitants, notamment en matière de prescriptions de traitements disponibles dans le pays afin d’éviter aux malade l’errance d’officine en officine. D’où l’élaboration d’une plateforme numérique de veille sur les médicaments réellement disponibles. Il a insisté, également, sur la poursuite de la politique fondée sur la primauté de la production nationale des médicaments. Actuellement, l’industrie pharmaceutique locale couvre approximativement 50% des besoins de la population. Le challenge est d’atteindre, à brève échéance, le seuil des 70%.

Au terme de la cérémonie d’ouverture, le ministre de tutelle a été élu « pharmacien de l’année 2021 » par la FAP.

  • Soulef Biskri