Le ministre des Moudjahidine présente ses condoléances à la famille du moudjahid Khelifa Abdelkader

Le ministre des Moudjahidine présente ses condoléances à la famille du moudjahid Khelifa Abdelkader

Le ministre des Moudjahidines et des Ayant droits, Tayeb Zitouni, a présenté ses condoléances à la famille du défunt moudjahid Khelifa Abdelkader.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi, 25 juin, «le ministre des Moudjahidines et des Ayant droits, Tayeb Zitouni, adresse à la famille du défunt moudjahid Khelifa Abdelkader ses sincères condoléances, priant le Tout-Puissant de l’accueillir dans Son vaste paradis».

Né à Bir Ghebalou (wilaya de Bouira) le 27 septembre 1932, le défunt a a adhéré à l’action politique et militante au sein du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) en 1950. Le défunt a également contribué, au moment du déclenchement de la Glorieuse guerre de libération, à la création d’une cellule de fedayine, avec nombre de moudjahidine à El Harrach.

Dès qu’il s’était rendu compte que sa qualité de moudjahid avait été dévoilée, il rejoignit le maquis au sein d’un régiment de l’Armée de libération nationale (ALN) dans la région I (4ème wilaya historique), où il a été chargé de ramener les armes du Maroc.

Il se déplaça par la suite à la région d’El Barouaguia où il était chef de groupe et instructeur de régiment, spécialisé en déminage et fabrication d’explosifs dans les Régions I et III dans la 4ème wilaya historique.

Le défunt a, plus tard, été nommé comme agent militaire dans le commandement de la même Région, puis responsable de Région, avant d’occuper le poste de responsable d’information et de contacts jusqu’au cessez-le-feu en 1962.

Au lendemain de l’indépendance, feu moudjahid Khelifa a eu à travailler comme cadre dans la Gendarmerie nationale (GN), puis Commandant de la Région I de la GN d’abord à Blida, ensuite à Béchar puis à Oran. Au cours de son parcours, il a été promu au grade d’inspecteur général au commandement de la GN, avant d’occuper le poste de wali de Saida, Sidi Belabbas et Batna.

Il finit en qualité de membre au sein du Conseil de la nation.

A noter que plusieurs personnalités ont assisté à l’enterrement du défunt aujourd’hui, parmi lesquelles le wali d’Alger, Youcef Chorfa, et le conseiller du président de la République, Abdelhafid Allahoum.

M. A.