Le père du jeune tué à Larabâa Nath Irathen : « Les kabyles sont nos frères, nous ne voulons pas de discorde »

Le père du jeune tué à Larabâa Nath Irathen : « Les kabyles sont nos frères, nous ne voulons pas de discorde »

Le père de Djamel Ben Smail, le jeune artiste originaire de Khemis Miliana (wilaya d’Aïn Defla) tué hier mercredi à Larabaâ Nath Irathen (Tizi Ouzou), appelle à la raison. Dans une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, il a demandé aux autorités de lui remettre la dépouille de son fils.

« Ce que nous demandons en premier, c’est que les autorités interviennent pour que je puisse récupérer le corps de mon fils », a-t-il déclaré devant les journalistes.

Malgré le choc et l’émotion, le père du défunt a lancé un beau message. « Les kabyles sont nos frères. Nous ne cherchons pas la discorde. Mes amis et mes neveux sont Kabyles », a-t-il souligné.

Pour lui, Djamel est un héros de la trempe « d’Ali la Pointe (originaire de Khemis Miliana) ». « Soyez-en fiers », a-t-il demandé aux habitants de cette ville de la wilaya d’Aïn Defla.

Skander Boutaiba