Le président de la Fédération française de football se plaint de la difficulté d’organiser un match contre l’Algérie

Le président de la Fédération française de football se plaint de la difficulté d’organiser un match contre l’Algérie

L’organisation d’un match amical entre l’Algérie et la France semble être une priorité pour Noël Le Graët, président de la Fédération française de football. Dans un entretien accordé à So Foot, il a affiché son mécontentement de la difficulté de concrétiser ce projet.

Le patron du foot français a tout mis sur le dos de la politique. Selon lui, l’Algérie est le seul pays que la France ne peut pas rencontrer. « Parce que moi, je souhaite aller là-bas. Jouer le match ici, on peut le faire, ils viendraient. Mais j’aimerais bien aller là-bas parce que ça fait quand même cinquante ans », a-t-il pointé.

Le Graët a révélé s’en être plaint directement à Gianni Infantino, le président de la FIFA. « On en a reparlé, on ira peut-être là-bas ensemble un de ces jours, pour voir plutôt le côté politique et sécurité. Mais oui, j’aimerais bien faire ce match », a-t-il ajouté

Le président de la fédé française a une idée fixe : il veut absolument que la rencontre soit organisée en Algérie. « Moi, j’ai envie d’aller jouer en Algérie parce que ce serait un signe fort. Je vais en Algérie souvent, et là-bas, sur les écrans, ils regardent les matchs de notre championnat. Les faire venir ici, c’est facile, n’importe où. Je trouve que c’est difficile, non pas d’avoir un refus permanent, mais de ne pas pouvoir aller jouer au foot. Les faire venir à Paris, aucun problème, on remplit le Stade de France, on se fait du fric, ce n’est pas le problème. Mais j’ai envie de jouer là-bas », a-t-il martelé.

Il est d’ailleurs bien déterminé. « Je souhaite aller jouer en Algérie et je ferai tout ce que je peux », a-t-il tranché.

Skander Boutaiba