Le président Tebboune lance une pique au groupe français « Suez »

Le président Tebboune lance une pique au groupe français « Suez »

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a accordé un entretien aux représentants de médias nationaux, diffusé ce dimanche soir sur les chaînes algériennes. Une question lui a été posée sur la situation épidémiologique.

Si pour lui le problème de l’alimentation en eau potable en Algérie « pourrait être régler définitivement », il a toutefois déploré le gaspillage, les pertes et les fuites. Il a pointé du doigt les stations de lavage qui consomment beaucoup d’eau au même prix du litre, payé par « les citoyens ».

Le président Tebboune a également piqué le groupe français Suez qui, à travers son partenariat avec la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL), était chargée de la gestion déléguée de l’eau dans les villes d’Alger et Tipaza. « Nous avons sollicité Suez qui n’a rien fait finalement », a-t-il lâché.

Skander Boutaiba