Le prix des dattes en chute libre : Le spectre d’une année noire

Le prix des dattes en chute libre : Le spectre d’une année noire

Les producteurs et exportateurs de dattes des wilayas productrices de dattes sont confrontés à une situation catastrophique surtout en cette période de pleine récolte en plus de l’abondance de la production.

Selon nos sources, les propriétaires des palmeraies ainsi que les opérateurs spécialisés dans l’export ont l’air très abattu du fait de la dégradation du marché et de la mévente de leur produits à tel enseigne que les prix des dattes toutes variétés confondues sont très en deçà du prix de revient de la culture.

Au niveau de certains marchés de la capitale, on peut acheter ces jours-ci des dattes à partir de 200 DA le kg alors que durant les années écoulées le prix pouvait dépasser les 1000 DA. D’une manière générale on estime à priori  un manque à gagner de plusieurs  milliards de cts au cours de cette saison, en raison de l’épidémie de Corona Covid-19, et de la suspension des exportations.

Tout à commencer au cours de la saison 2019,ne trouvant pas preneur, les commerçants ont été contraints de stocker leur marchandise dans les chambres froides au lieu de se retrouver avec des volumes de production impossible à écouler.

Ainsi, présentement, le marché est inondé et par les stocks de l’année dernière  et par la production 2020. D’ailleurs, dans le cas ou des mesures exceptionnelles ne sont pas prises dans’ immédiate par les pouvoirs publics, le spectre d’une année noire sera inévitable .Ceci étant dit, le dossier des préoccupations urgentes des  professionnels de la datte est sur la table des principaux responsables concernés, notamment, du premier ministre et des ministères de l’agriculture et du commerce.

 Rabah Kourougli