Le secteur des forets se dote d’une école nationale supérieure 

Le secteur des forets se dote d’une école nationale supérieure 

 Longtemps revendiquée par les forestiers, la création d’une institution d’enseignement supérieur spécialisée dans les sciences  de la foresterie est désormais acquise. En effet, le secteur des forêts vient de se doter d’une école nationale supérieure permettant d’assurer la formation dans plusieurs filières, selon le décret exécutif publié au dernier numéro du journal officiel N° 38.

« En application du décret exécutif de 2016 fixant le statut-type de l’école supérieure, il est créé une école nationale supérieure, dénommée école nationale supérieure des forêts », stipule l’article 1 du décret signé le 27 juin dernier par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad.

Le siège de l’école a été fixé au niveau de la wilaya de Khenchela et peut être transféré en tout autre lieu du territoire national par décret exécutif pris sur rapport du ministre chargé de l’enseignement supérieur. Placé sous la tutelle du ministre chargé de l’Enseignement supérieur, l’établissement a pour mission d’assurer la formation supérieure, la recherche scientifique et le développement technologique dans plusieurs filières.

Il s’agit de la foresterie et protection de la nature notamment, aménagement et gestion des forêts, écotoxicologie environnementale forestière, bois, forêt et développement durable. Quant à la composante du conseil d’administration, elle comprend des représentants de plusieurs secteurs, à savoir des Affaires étrangères, de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, de l’Industrie, de l’Agriculture et du développement rural, des Travaux publics, des Ressources en eau, de l’Environnement, de la Pêche et des productions halieutiques, de la Micro-entreprise, des Start-up et de l’économie de la connaissance.

Le Conseil d’administration comprend également deux (2) représentants des entreprises  économiques publiques et/ou privées ainsi qu’un représentant de la direction générale des forêts.

Rabah Kourougli