Le Snapap revendique un SNMG à 50000DA

Le Snapap revendique un SNMG à 50000DA

En prenant en compte une étude sur l’érosion du pouvoir d’achat, aggravé par la crise sanitaire,  le Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) juge  impératif de revaloriser le SNMG (Salaire national minimum garanti) à hauteur de 500000 DA, soit deux fois er demie du montant actuel.

Se référant au seuil de pauvreté fixé par la Banque mondiale (1,90 dollar américain par personne mensuellement, équivalent à 7.765 au cours officiel), il estime qu’une famille moyenne de six personnes a besoin d’un revenu minimum d’environ 47000 DA pour faire face aux dépenses incompressibles (alimentation, habillement, charges de l’électricité, eau et gaz, frais médicaux…).

Le syndicat relève, par ailleurs que le SMIG assuré jusqu’alors (20000 DA, soit environ 147 dollars américains) constitue quasiment le salaire le plus bas au monde.

Il souligne, dans le sillage, que la couche moyenne s’enlise de plus en plus dans l’indigence.

Il suggère de relever, en conséquence, la valeur du point indiciaire de 45 à 90 DA, afin de permettre aux travailleurs, dont les salaires ne sont pas indexés sur le SNMG, de les augmenter de manière à suivre la courbe inflationniste.

Soulef Biskri