Les avocats de Djamel Ould Abbes demandent sa mise en liberté provisoire

Les avocats de Djamel Ould Abbes demandent sa mise en liberté provisoire

Le collectif d’avocats qui défend Djamel Ould Abbes, ancien ministre et secrétaire général du FLN, a saisi la chambre correctionnelle de la Cour d’Alger en vue d’obtenir une mise en liberté provisoire de leur client.

Dans un communiqué publié, hier jeudi, le collectif a expliqué sa démarche par la santé chancelante du prévenu, due à son âge avancé. Il « considère qu’il n’est pas de tradition de l’institution judiciaire de maintenir en détention un homme âgé de 88 ans, atteint de plusieurs pathologies ».

La défense, qui dit respecter « sans la moindre restriction les décisions de justice », a estimé que Djamel Ould Abbes était « devenu en Algérie et par-delà le monde, le plus vieux des détenus ». Sa peine doit, donc, « être aménagée en raison de son âge ».

« Il est rendu possible aux juges qui doivent statuer le 21 mars prochain sur la demande de liberté provisoire introduite, de placer le prévenu sous contrôle judiciaire ou sous contrôle électronique par bracelet comme cela est autorisé », a souligné le communiqué.

Skander Boutaiba