Les ennemis de l’Algérie se déchainent sur les réseaux sociaux : Qui a peur de la concrétisation de l’Algérie Nouvelle ?

Les ennemis de l’Algérie se déchainent sur les réseaux sociaux : Qui a peur de la concrétisation de l’Algérie Nouvelle ?

Alors que la presse mondiale, et particulièrement turque, décortiquent et parlent objectivement de la visite du Président Abdelmadjid Tebboune en Turquie en faisant ressortir sa véritable dimension et la place prépondérante qu’occupe l’Algérie actuellement, certains, utilisant les réseaux sociaux, se rabattent sur des faits anodins pour les déformer et essayer de porter atteinte à l’aura de l’Algérie et de son président.

En effet, à son arrivée en Turquie, le président Abdelmadjid Tebboune a été accueilli à l’aéroport d’Ankara par le vice-président turc mais pour bénéficier d’une cérémonie d’accueil grandiose au palais présidentiel où il a été reçu par le président turc, Recep Erdogan, un protocole typiquement turc par lequel sont passés le président russe Poutine, la chancelière allemande Merckel ou d’autres encore. Personne, à l’époque n’avait trouvé à y redire alors que pour le président Tebboune les réseaux sociaux se sont ‘déchainés’ et ont publié fake news après fake news pour ‘’s’étonner que le président Tebboune n’ait pas eu les honneurs dus à son rang en étant accueilli à l’aéroport par le vice-président turc. Ceci, en omettant sciemment de rapporter que l’accueil officiel, selon le protocole turc, a été fait au palais présidentiel!

Il faut dire que c’est devenu une véritable manie chez les ennemis de l’Algérie que de se rabattre sur les réseaux sociaux, en utilisant des noms d’emprunts et en se cachant derrière des sites anonymes, pour tenter de nuire à l’Algérie, notamment quand notre pays réussit une percée internationale et s’impose sur les forums mondiaux grâce à ses positions honorables et immuables et au poids de son président et de sa diplomatie. La stature de pays pivot internationalement a toujours fait peur et les attaques, sournoises, traitresses, sont toujours menées par ses ennemis.

Depuis l’accession du président Tebboune à la magistrature suprême, l’Algérie a repris sa place naturelle dans le concert des nations et la réussite des actions que mènent son président et sa diplomatie sont là pour prouver sa suprématie et la constance de ses positions. Le Sahara Occidental et la Palestine, ces deux dossiers très chauds, ont toujours bénéficié du soutien inconditionnel de l’Algérie, contrairement à de nombreux pays qui ont pratiquement trahi la cause palestinienne en s’acoquinant avec l’entité sioniste. Le Maroc et l’entité sioniste, justement, n’ont jamais accepté et n’accepteront jamais que l’Algérie bénéficie de cette grande considération de la part de toutes les nations libres.

En plus du Sahara Occidental et de la Palestine, le poids de l’Algérie a joué dans le règlement de plusieurs crises majeures, comme pour la Libye, le Mali, la Tunisie, le conflit du barrage de la renaissance, l’éviction de l’entité sioniste comme observateur au sein de l’UA, pour ne citer que ces affaires africaines dont le dénouement a été l’œuvre de l’Algérie, dans le strict respect des droits de chacun et des droits internationaux.

Plus près de nous, la visite du ministre des affaires étrangères russe, Lavrov, pour des consultations au sommet au moment où son pays est en guerre contre l’Ukraine, a été suivie, le lendemain, de celle  du général de corps d’armée Hans-Werner Wiermann, directeur général de l’état-major militaire international de l’OTAN, qui s’est entretenu avec le général de corps d’armée, Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’ANP. Des visites que des médias étrangers ont rapportées en donnant comme titre : « Alger très courtisé ».

Il y a aussi le rapprochement effectué avec les pays du Golfe et la poursuite des relations stratégiques avec les Etats-Unis, la Chine et de nombreuses puissances mondiales qui font peur à beaucoup de pays qui n’acceptent pas que l’Algérie soit aussi présente et aussi sollicitée sur le plan international.

Il y a bien entendu les récalcitrants au changement en interne, ceux qui veulent garder les indus privilèges dont ils bénéficiaient au détriment des citoyens, il y a ceux qui ne peuvent vivre que dans le chaos, il y a ceux qui ne voudraient jamais voir l’Algérie voler de ses propres ailes ni être une démocratie et un Etat de droit, tous ceux-là alimentent la rumeur malveillante et font feu de tout bois pour lui nuire.

Non messieurs, le président Abdelmadjid Tebboune a été reçu en grandes pompes par le président turc au palais présidentiel car c’est tout simplement le protocole turc employé avec tous les présidents, l’aéroport n’étant qu’une étape de parcours.

Il visitera ensuite l’Italie où il sera reçu de manière solennelle et où il bénéficiera de tous les honneurs qui lui sont dus, il a déjà visité des pays où les dirigeants se sont mis en quatre pour le recevoir.

Le problème réside en ce que tous ces pays qui ne peuvent ni rivaliser avec l’Algérie ou son président, ni avoir la stature pour cela, ont peur car nageant en eaux troubles, affaiblis par l’injustice qu’ils font subir à leurs populations et par leurs sournoiseries et leur traitrise qui fait que même leurs prétendus alliés ne leur font pas confiance. Mais, malgré les fakenews, malgré les rumeurs, malgré les attaques sournoises et les tartufferies, l’Algérie sera de plus en plus grande, de plus en plus écoutée et de plus en plus honorée car notre pays est un pays où la justice sociale est désormais palpable et qui n’a jamais trahi ses amis.

Tahar Mansour

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,370SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles