Les FAMA découvrent un charnier à Gossi : L’armée française tuait en masse des civils maliens ! (document)

Les FAMA découvrent un charnier à Gossi : L’armée française tuait en masse des civils maliens ! (document)

La découverte faite incidemment ce week-end par les FAMA (forces armées maliennes), vaut son pesant de sens et de puissance. En prenant possession de la base militaire avancée de Gossi, dans le nord du Mali, cédée enfin par la France dans le cadre du retrait et du redéploiement de l’opération Barkhane, les FAMA ont découvert par accident un charnier contenant de nombreux corps en état de putréfaction avancé. Le nombre de ces corps n’a pas été précisé, mais les FAMA ont réagi immédiatement en déployant une unité supplémentaire, et en prévenant l’état-major des armées maliennes ainsi que le ministère malien de la Défense. Les opinions nationales et internationales sont tenues informées de cette découverte macabre. L’armée française et sa légion étrangère, qui a occupé ces lieus depuis Serval et Barkhane, en est objectivement responsable, sinon coupable. L’on fait face assurément à un cas avéré de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. La France, qui semble avoir recouvré ses instincts coloniaux et criminels au Mali, où elle s’est permis  tous les écarts et tous les dépassement au point de se faire chasser de ce pays martyrisé par une population excédé, est belle et bien passible de poursuites pénales devant les instances judiciaires internationale, voire carrément un tribunal spécial. Cette découverte macabre qui n’aura pas fini de faire couler force encre et salive, intervient à 24 heures à peine d’une atypique é élection présidentielle française, alors qu’un coup de froid souffle sur l’axe Bamako-Paris. Le communiqué de l’état-major des armées maliennes dont nous avons obtenu copie en primeur, se permet de tancer la France et l’Occident par rapport aux récentes et éclatantes réussites des FAMA depuis que l’armée russe a volé à son secours. Non seulement les accusations directes et insidieuses lancées contre Moscou et les FAMA étaient mesquines et infondées, mais en plus elles se retournent aujourd’hui contre leur promoteur. La France en l’occurrence. Bakari Traore, journaliste malien spécialisé dans les questions sécuritaires, avait déjà expliqué pour La Patrie News les raisons du succès éclatant de la récente alliance entre les armées malienne et russe. Auparavant, la présence militaire française au Mali n’avait apporté aucun résultat probant. Bien au contraire. Son paiement de rançons aux terroristes constituait une forme de financement direct de ce phénomène criminel. Finalement, les masques sont tombés, et l’heure de vérité a sonné…

 

 

 

Mehdi Ghayeb

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,362SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles