L’événement sera organisé du 28 au 31 mai : Le « Made in Algeria » expose à Tripoli

L’événement sera organisé du 28 au 31 mai : Le « Made in Algeria » expose à Tripoli

Le ministère du Commerce en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères préparent, depuis mai 2021, un projet pour l’organisation d’une foire des produits algériens en Libye devant être soumis aux hautes autorités du pays avant de passer à la phase de sa concrétisation. C’était Kamel Rezig qui avait, à l’époque fait cette annonce, affirmant que l’organisation de cette foire en Libye permettra aux opérateurs algériens de nouer plus de contacts avec leurs homologues libyens. Ce projet n’a toujours pas été concrétisé mais l’idée a été adoptée et l’initiative est venue de deux sociétés, la Libyenne Al Nakhla Al Modiaa en collaboration avec la société algérienne Vistavkaqui annoncent l’organisation, à Tripoli,un salon Made in Algeria, dédié exclusivement aux produits Algériens du 28 au 31 mai 2022.L’événement verra la participation de pas moins de 80 exposants issus de différents secteurs dont des industriels, des producteurs ainsi que des prestataires de service désirants faire connaitre et promouvoir le made in Alegria sur le sol libyen. L’objectif principal de ce salon est d’encourager les entreprises nationales à s’orienter vers l’exportation.L’organisateur de cet événement devra également être soutenu par le ministère libyen de l’Économie et du Commerce, l’Union générale des chambres de commerce de Libye ainsi que le Conseil de la privatisation et de l’investissement (PIB) et la Chambre de commerce de Tripoli.Le tenue de ce salon est une aubaine pour les deux pays qui affichent une détermination à porter le volume de leurs échanges commerciaux à 3 mds de dollars/an au cours des prochaines années. Un Forum algéro-libyen et un Salon de la production nationale destinée au marché libyen ont déjà été organisés en mai dernier à cet effet. D’ailleurs, la réouverture du poste frontalier « Deb Deb/Ghadamès » dans la wilaya d’Illizi imprimera une dynamique commerciale qui permettra de relancer les activités économiques et commerciale dans la région. Une démarche qui dénote la volonté sincère de l’Etat algérien à asseoir les règles d’un partenariat économique privilégié avec la Libye. La réouverture de la ligne maritime reliant les deux pays, une fois opérationnelle, devra également faciliter le transport de marchandises par cette voie, ce qui permettra d’augmenter la valeur des échanges commerciaux entre les deux pays.

Hayet Youba

 

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles