Liban : au moins 50  morts et 2.500 blessés dans deux fortes explosions à Beyrouth

 

Liban : au moins 50  morts et 2.500 blessés dans deux fortes explosions à Beyrouth

Un après-midi apocalyptique à Beyrouth. Une série de deux très fortes explosions sur le port de la capitale libanaise ce mardi 4 août, a fait, selon un bilan provisoire du ministère de la santé libanais publié à 20 h 50, près de 50 morts et 2 500 blessés.

L’Agence libanaise  d’information Ani,   annoncé de son côté, la mort de Nizar Najarian, secrétaire général du parti Kataëb.

Le député Nadim Gemayel a lui été blessé à la tête et se trouvait à l’hôpital Hôtel Dieu de France. Tarek Merhebi, député du Courant du Futur, a lui aussi été blessé et s’est fait soigner à l’hôpital Clemenceau.

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une première explosion suivie d’une autre qui provoque le gigantesque nuage de fumée. Les déflagrations ont fait trembler les immeubles et brisé des vitres à des kilomètres à la ronde.

« J’étais chez moi lorsque le souffle de l’explosion a tout emporté, raconte au Monde George Haddad, 29 ans, directeur de l’ONG Aleph. Le plafond de mon appartement s’est effondré, et avant même de me rendre compte de ce qu’il se passait, j’étais en sang, blessé à la tête. » Il était dans le quartier d’Achrafieh, proche du lieu de l’explosion. « Immédiatement, on entendait le bruit des alarmes de voiture, les hurlements des gens, des pleurs, des pas pressés sur le verre brisé qui recouvrait le sol des rues et des appartements. Je me suis rendu à l’hôpital de Rizek vers 18 h 30, qui était pris d’assaut. »

Dans une première réaction d’un responsable, le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a indiqué que les explosions étaient peut-être dues à des «matières explosives confisquées depuis des années», mais ajouté que l’enquête en cours devrait déterminer «la nature exacte de l’incident».

Le monde exprime son soutien au Liban

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a exprimé le soutien de son pays au peuple « résilient » du Liban, où deux puissantes explosions ont secoué Beyrouth.

 « Nos pensées et prières sont avec le grand et résilient peuple du Liban », a tweeté le ministre iranien. « Comme toujours, l’Iran est tout à fait disponible pour fournir de l’assistance par tous les moyens nécessaires », a-t-il dit, appelant le Liban à « rester fort ». Dans le même contexte, le ministre libanais des Affaires étrangères Charbel Wehbé a été contacté par son homologue chypriote qui lui a assuré que son pays mettait « toutes les capacités chypriotes à la disposition du Liban pour faire face aux répercussions de l’explosion catastrophique qui a secoué Beyrouth », rapporte un communiqué du ministère libanais des AE.

« Le ministre Wehbé est également en contact, via l’ambassade du Liban à Paris, avec les autorités françaises pour demander l’envoi d’aides aux équipes médicales et à la défense civile, ajoute le communiqué. Il est également en contact avec un certain nombre de pays amis et frères pour coordonner les efforts et organiser une opération de secours ».

 

Le chef de la diplomatie a également été contacté par son homologue jordanien, Ayman Safadi. Ce dernier a annoncé que le royaume jordanien était prêt à mobiliser ses ressources pour aider Beyrouth à faire face aux répercussions de « l’explosion catastrophique » qui a eu lieu. Par ailleurs, le  ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a apporté le soutien de la France aux autorités libanaises. « La France se tient et se tiendra toujours aux côtés du Liban et des Libanais. Elle est disposée à apporter son assistance en fonction des besoins qu’exprimeront les autorités libanaises », a-t-il indiqué sur Twitter. « Alors que Beyrouth vient d’être durement touchée par des explosions, la France présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux nombreux blessés », a-t-il ajouté.

Peu après, Emmanuel Macron a lui aussi tweeté : « J’exprime ma solidarité fraternelle avec les Libanais après l’explosion qui a fait tant de victimes et de dégâts ce soir à Beyrouth. La France se tient aux côtés du Liban. Toujours. » « Des secours et moyens français sont en cours d’acheminement sur place », a-t-il ajouté.

F.H

Liban : La capitale Beyrouth secouées par deux explosions, des dizaines de blessés

Publiée par La patrie news sur Mardi 4 août 2020