L’origine des feux de forêt à Khenchela est criminelle, selon le ministère de l’Intérieur

L’origine des feux de forêt à Khenchela est criminelle, selon le ministère de l’Intérieur

Les feux monstrueux, qui ont ravagé quelque 16 000 hectares de forêts et végétations à Khenchela, ont une origine criminelle. L’accusation a été lancée ce vendredi par Kamel Beldjoud, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

Accompagné de Abdelhamid Hamdani, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Beldjoud effectue une visite dans la wilaya de Khenchela. Objectif : constater les dégâts causés par le brasier.

Selon lui, des suspects ont été arrêtés par les forces de l’ordre. Ils font, officiellement, l’objet d’une enquête.

« Les services de sécurité enquêtent sur des personnes qui ont été interpellées dans la forêt en possession d’essence. Les enquêtes soupçonnent l’existence d’une volonté de semer le chaos en exploitant les incendies de forêt », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a révélé que le cahier des charges relatif à l’acquisition de canadairs est prêt.

Skander Boutaiba