Louisa Hanoune : « Tous les indicateurs sont au rouge !»

Louisa Hanoune : « Tous les indicateurs sont au rouge !»

C’est à un véritable réquisitoire  que la secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune, s’est adonnée aujourd’hui, samedi, a l’occasion de la tenue de la première session ordinaire  du Comité central du parti qui se tient à la bibliothèque communale d’El-Harrach.

Le contenu social «latent», la crise économique, les prochaines législatives, la pandémie du Covid-19 et son corollaire la campagne de vaccination, et bien entendu les revendications du Hirak béni ont été évoqués par la première responsable du parti.

«Tous les indicateurs sont au rouge», a résume l’intervenante devant les responsables régionaux du parti.

Pire, selon elle, rien ne vient apporter des espérances au peuple qui continue à subir les « affres d’une politique sociale ».

A ce propos, Louisa Hanoune fait le parallèle entre le retour des marches du Hirak et la situation sociale «catastrophique» endurée par les couches moyennes de la société.

Pour elle, «le travail informel a explosé. le chômage est mal contré par les pouvoirs publics». Et d’annoncer que « 53 % des chômeurs sont des femmes».

Au volet des entreprises publiques, Louisa Hanoune n’est plus optimiste.

En effet, citant l’entreprise ENIEM, elle affirme que celle-ci est au point de départ et que la volonté de la dissoudre et de la confier aux entrepreneurs privés est perceptible», a-t-elle indiqué.

Ne se contentant pas de ça, Louisa Hanoune a également indiqué que «60 % des PME sont à l’arrêt et sont également menacées d’extinction», a-t-elle fait savoir.  D’autres secteurs, a l’image de la sphère culturelle ont été évoqués.

A ce sujet, Louisa Hanoune a fait un constat des plus obscurs en indiquant :«Ce secteur n’a pas échappé au pillage comme les salles de cinéma, les théâtres et autres lieux d’activités culturelles» a-t-elle indiqué avant de poser la question de savoir pourquoi les investisseurs potentiels ne reconstruisent pas de salles de cinéma au lieu de faire main basse sur celles existantes pour en faire des fast-food ?».

Sur un ton qui montre son engagement à faire tout ce qui est possible pour le parti afin de sortir le pays de la crise,  Louisa Hanoune, ne se montre pas optimiste quant à la tenue des futures législatives dans un contexte démocratique et transparent.

En effet, pour elle, le système bicaméral est toujours là, pourquoi a-t-on  dissous l’APN et pas le Conseil de la Nation ? ce sont tous ces» paramètres qui montrent, selon elle la légèreté de cette échéances.

Mais concernant la participation du parti aux législatives, Louisa Hanoune a fait savoir que «le comité central du parti se réunira en temps voulu pour prendre la décision idoine».

En définitive, la première responsable du PT, est déterminée, comme à ses habitudes, de participer à toute initiative tendant à faire sortir le pays de la crise multidimensionnelle qu’il traverse.

Ferhat Zafane