Lutte antiterroriste : L’Algérie organise une conférence sur la sécurité au Sahel

Lutte antiterroriste : L’Algérie organise une conférence sur la sécurité au Sahel

L’Algérie, désireuse de reprendre l’initiative en matière de lutte contre le terrorisme, organise à partir de ce mardi 10 août, et ce pendant deux jours, une conférence sécuritaire au Sahel.

Elle a invité des responsables politiques et sécuritaires des cinq pays subsahariens (Tchad, Niger, Mali, Burkina Faso et Mauritanie) à Alger.

La réunion aura lieu en présence également des responsables de la Mission onusienne au Mali, ainsi que d’une délégation de l’Union africaine. Cette conférence est organisée par le Centre africain des études sur le terrorisme à Alger, sous l’égide du ministère des Affaires étrangères.

Elle se penchera sur les dossiers des trafics transfrontaliers, du terrorisme et de la migration clandestine. L’Algérie, puissance militaire régionale, cherche à reprendre l’initiative au niveau sécuritaire au Sahel.

Crée en 2010 sous pulsion de l’Algérie, le Comité d’état-major opérationnel conjoint (Cemoc) destiné à lutter contre le terrorisme et coopérer entre les cinq pays du Sahel et l’Algérie n’a pas pleinement joué son rôle à cause d’interférences françaises, advenues sous la forme de Serval, Barkhanne et G5Sahel.

Alger se concentre aujourd’hui sur deux dossiers : le Mali et la Libye, source d’inquiétude pour les pays de la région, si l’on excepte a Tunisie ; entrée elle aussi dans l’œil du cyclone après le coup de force de Kais Saied.

R.B.