M.A. Habel : « Participer à la révolution sanitaire »

M.A. Habel, Directeur administratif et financier

« Participer à la révolution sanitaire »

La clinique El-Bordj, en tant qu’acteur incontournable du monde de la santé en Algérie, est un établissement de santé qui jouit d’une compétence avérée dans son domaine d’activité.

Ses responsables sont persuadés qu’ils ont un rôle important à jouer dans le processus du renouveau de la santé prôné par les pouvoirs publics, tout en relevant les principaux défis auxquels est confronté notre système de santé qui résultent de la transition sanitaire et démographique que traverse notre pays.

L’objectif des autorités sanitaires étant d’atteindre la couverture sanitaire universelle et de placer l’Algérie, à l’horizon 2030, dans la moyenne internationale (benchmark) pour l’ensemble des indicateurs de référence en matière de santé publique.

Ainsi, M. A.Habel, directeur administratif et financier de la clinique El-Bordj fait partie de cette catégorie d’hommes qui n’a d’ambition que celle d’épouser cette démarche nationaliste allant dans le sens d’une véritable révolution sanitaire.

La Patrie News : Quel est l’investissement phare qui vous tient à cœur et que vous projetez de réaliser dans les meilleurs délais ?

M.A. Habel : Nous avons toujours voulu apporter un plus à notre profession et cela dans tous les domaines de notre compétence.

D’ailleurs, nous faisons siennes toutes les recommandations prônées par les pouvoirs publics en matière d’amélioration de l’accueil et de l’humanisation dans les établissements de santé, notamment au niveau des services des urgences médico-chirurgicales.

Pour ce faire, nous sommes sur un investissement colossal qui, une fois réalisé, nous permettra d’assurer une meilleure capacité d’accueil des patients, d’ouverture de nouvelles spécialités et d’offrir une qualité de soins qui n’a rien à envier à celle fournie dans les pays qui disposent du meilleur système de santé au monde.

Pour revenir à l’investissement proprement dit, je dirai tout d’abord, que pour réussir le développement de n’importe quel pays, il est primordial d’investir dans le volet de la santé.

Ainsi, le meilleur moyen d’accéder à ce stade est de multiplier les projets de construction d’infrastructures modernes aux normes et standards de dimension internationale et c’est à quoi nous nous employons à réaliser depuis quelques années.

Dans nos plans de prolongement d’activité afin de continuer à répondre aux attentes de nos malades, nous avons opté pour une tour de sept niveaux dans un quartier de Dely-Ibrahim .

La future clinique abritera un ensemble de services répondant aux besoins des différentes pathologies qui peuvent se présenter aux médecins.

Actuellement, nous sommes au stade des gros œuvres avec un taux d’avancement des travaux de l’ordre de 40 %, cependant le chantier n’accuse aucun retard.

R.K