Madjid Bougherra, coach national dès À : “Nous irons à Doha pour le trophée”

Madjid Bougherra, coach national dès À : “Nous irons à Doha pour le trophée”

Madijd Bougherra, le sélectionneur national des A’, grand réservoir du onze algérien appelé à participer à la coupe Arabe des Nations est optimiste pour faire un résultat à l’image de la sélection nationale qui trône sur le toit africain depuis la dernière Coupe d’Afrique du  Caire.  Pour l’ex- défenseur des Fennecs, la prochaine Coupe arabe FIFA  ne sera pas du gâteau et sera même  d’un niveau relevé.

Et d’aller dans son argumentaire de technicien : “Nous avons l’Égypte, qui est une équipe qui n’est plus à présenter avec beaucoup de joueurs qui évoluent dans le championnat égyptien et en sélection.

Donc, nous aurons là une équipe qui possède beaucoup d’automatismes, une habitude de jouer ensemble avec une très bonne expérience. Nous pouvons également nous retrouver avec des sélections comme la Libye et le Soudan.

Toutes ces équipes ont un point commun, à savoir posséder des joueurs qui ont l’habitude d’évoluer ensemble”, Et comme la composante de la sélection nationale des locaux a nourri quelques incertitudes du fait que le joueurs algériens évoluant en Europe ne peuvent y prendre part Madjid Bougherra a indiqué qu’il ferait  une sorte de   mélange entre joueurs locaux et ceux évoluant dans les championnats arabes. “Ce qu’il faut dire, c’est que nous n’avons pas attendu le tirage au sort pour commencer à travailler et à planifier.

Evoquant les chances de l’Algérie dans cette compétition qui servira , selon Bougherra, de tremplin pour la prochaine CAN, il a indiqué : «  Nous n’avons  d’autres choix que de brandir le trophée au vu du standing de notre sélection nationale qui impose le respect désormais partout où elle évolue »

Nous connaissions le déroulement de cette compétition et c’est donc une réflexion qu’avons eue avec le sélectionneur national et tout le staff. Ce qu’il faut savoir, c’est que les championnats des pays du Golfe, d’Egypte, d’Algérie et autres pays arabes seront tous à l’arrêt, et là nous allons être confrontés à des joueurs de la sélection qui seront inactifs, sachant qu’il y aura une CAN à jouer un mois et demi après au Cameroun. Ce sera l’occasion de permettre à ces joueurs de ne pas rester inactifs et de garder ce rythme de compétition, parfaire les automatismes entre eux.

Il n’y a pas mieux de préparer une Coupe d’Afrique en disputant une compétition pareille. Pour les joueurs évoluant en Algérie, comme je le disais précédemment, ce seront les plus méritants.

Ferhat Zafane