Mali : le bilan de l’attaque de Boni s’alourdit à 15 soldats maliens tués

Mali : le bilan de l’attaque de Boni s’alourdit à 15 soldats maliens tués

Le bilan de l’embuscade, tendue jeudi par des individus armés contre un convoi de l’armée à Boni dans le centre du Mali, a été revu à la hausse, soit 15 soldats tués, selon un communiqué officiel de l’armée malienne.

«Un convoi FAMA quittant Douentza pour Boni a été la cible d’une attaque complexe (…) Le bilan provisoire fait état de 15 morts et des blessés côté FAMA», a indiqué le colonel Souleymane Dembélé, directeur de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA), dans un communiqué publié quelques heures après le premier bilan donné.

«Ledit convoi a été victime d’une embuscade, après l’explosion d’une fourgonnette piégée abandonnée sur la RN16 aux environs de Boni», a expliqué la même source.

Le document note que le chef d’état-major général des armées après avoir prié pour le repos de l’âme des disparus et présenté ses condoléance les plus attristées aux compagnons d’armes et aux familles, renouvelle sa confiance et son soutien aux Forces armées maliennes (FAMA), qui ne ménagent aucun effort pour le rétablissement de la paix et de la sécurité.

Le chef d’état-major général des armées a, en outre, remercié la Force Barkhane et la Minusma pour leurs appuis constants et multiformes aux FAMA, avant de rassurer les populations que les forces maliennes resteront attachées à leur mission régalienne de défense de l’intégrité du territoire et de sécurisation des personnes et des biens.

Pour rappel, un précédent bilan provisoire faisait état de 11 morts et 10 blessés dont 9 cas graves annoncé plutôt.

Les embuscades et les attaques aux engins explosifs improvisés sont récurrents, notamment dans le centre du Mali et la région des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Le Mali avait basculé dans l’insécurité depuis 2012 et, malgré le déploiement de forces régionales et internationales, la situation ne s’est pas stabilisée.

R.I