Maroc : la provocation de trop

Maroc : la provocation de trop

Ce qui aurait pu être considéré comme une simple volonté de se faire bien voir par son roi de la part d’un ambassadeur en mal de reconnaissance s’est révélé plutôt une machination ourdie dans les antres du Makhzen. En effet, la ‘réponse’ de Hilal à Lamamra qui a fait polémique et qui a jeté une chape de glace sur les relations algéro-marocaines qui n’étaient déjà pas au beau fixe, est bel et bien une provocation pensée en haut lieu puisque, même la télévision d’Etat s’est étendue dans le même sens et a révélé ce que nous savions déjà : le soutien du Makhzen au mouvement terroriste appelé MAK du traitre Ferhat Mehenni. En affirmant que ‘le peuple kabyle’ est colonisé depuis des siècles par l’Algérie, Hilal annonce la couleur et se veut le porte-parole d’un mouvement sécessionniste terroriste enfanté par les officines sionistes, occidentales et arabo-traitresses.

Etre aussi naïf pour un ambassadeur permanent à l’ONU qui est censé être d’une intelligence supérieure pour ne pas se laisser berner par ses pairs des autres pays, nous renseigne on ne peut mieux sur le degré de déliquescence de la diplomatie marocaine qui a toujours battu de l’aile et qui s’enfonce encore plus dans aventure dont elle ne maitrise ni les portées ni la profondeur. Car, pour arriver à un enfantillage pareil, le makhzen doit avoir compris que ses jours au Sahara Occidental sont comptés et qu’il lui faut créer une diversion pour camoufler ses … camouflets !

Prétendre que les kabyles sont un peuple colonisé en Algérie relève beaucoup plus d’une gaminerie idiote plutôt que d’une déclaration d’un représentant d’un pays qui siège à l’ONU et qui devrait faire montre d’un peu plus de sérieux. La réponse est venue à ses assertions de tous les algériens, qui sont dans leur majorité des amazighes, même s’ils ne parlent pas tous cette langue, pour des raisons que le makhzen ne doit pas ignorer, relevant justement d’un colonialisme, mais français celui-là, qui a tout fait pour effacer la personnalité algérienne et la diviser en créant des groupes ethniques fictifs.

La réponse est aussi venue de la part de tous ceux qui sont épris de liberté, de sagesse, d’intelligence et de bon sens. Le makhzen semble vraiment à court d’argument pour croire qu’il pourrait causer un quelconque courant d’air en Algérie avec cette assertion qui prouve, au contraire, qu’il est derrière ce mouvement insurrectionnel terroriste. Les kabyles ou les amazighes vivent dans tous les pays d’Afrique du Nord, ils constituent une grande partie du Maroc, ils sont plus nombreux que Hilal le pense en Algérie et ils sont ailleurs, en Tunisie, en Lybie, en Egypte et ailleurs. Sauf si Hilal croit que les kabyles sont colonisés par des kabyles, là, peut-être !

Trêve de mesquinerie, on ne peut jamais noyer un poisson dans l’eau, nous risquons de mourir avant lui, et c’est ce qui va arriver au régime marocain s’il continue dans sa politique de déni de justice et de ses attaques contre ses voisins. Tout le monde sait qui est derrière toute cette gabegie, derrière ces attaques virulentes qui visent l’Algérie, derrière les Fake News, derrière les deux mouvements terroristes qui essaient de mettre l’Algérie à feu et à sang. Mais, tous ceux-là, Maroc en tête, ne sont pas assez intelligents et n’ont pas saisi les leçons qu’a assénées le peuple algérien à tous ceux qui ont voulu le diviser, le tuer, et ce à travers son histoire ancienne ou récente. La France, avec toutes ses armées et ses suppôts, a fini par comprendre et s’en aller. Plus récemment encore, lorsque les hordes terroristes soutenues par le makhzen et d’autres néocolonialistes ont essayé de mettre l’Algérie à genoux, personne n’a réussi à faire abdiquer le peuple algérien, fier de son amazighité, de son arabité, de sa religion.

Il faut dire aussi que personne n’est dupe, le monde entier est au courant, les Nations Unies, les institutions internationales, les hommes épris de justice et d’équité, tout le monde sait le pourquoi de cette attaque mesquine contre l’Algérie et, surtout, tout le monde rit sous cape de cette niaiserie, même si certains feignent d’être avec le Makhzen pour profiter de ses largesses, des largesses dont le peuple marocain a le plus besoin.

Tahar Mansour