Maroc : Un ex-député grièvement blessé par balle

Maroc : Un ex-député grièvement blessé par balle

Un incident d’une gravité extrême s’est produit hier, lundi 20 septembre, dans la localité marocaine de Guelmim, au sud du royaume chérifien, non loin des frontières avec le Sahara Occidental. Le maire de cette ville et député sortant sous les couleurs du PAM (parti pour la modernité et l’authenticité), Abdelwahab Belfkih a en effet été blessé par balle. Cette agression pourrait être liée aux élections générales qui ont eu lieu la semaine passée au Maroc, sur fond d’un flagrant règlement de compte royal avec les islamistes du PJD, jetés par Mohamed VI comme un kleenex usagé après qu’il s’en soit servi outrageusement pendant une bonne dizaine d’années. Le PAM, pour rappel, n’est pas n’importe quel parti politique c’est en effet celui de l’ami d’enfance et « camarade de classe » de Mohamed VI Fouad El Himma. Au reste, il est appelé à agir en tandem au sein du futur gouvernement marocain avec le milliardaire Aziz Akhanouch du RNI (rassemblement national indépendant, désigné chef de gouvernement, dans l’attente de la composition de son équipe ministérielle. Bref, cette agression attaque par arm à feu est loin d’être anodine. Elle peut en effet être sous-tendue par des considérations politiciennes, au regard d règlement de compte dont ont été victimes les islamistes du PJD (parti pour la justice et la démocratie). Cette hypothèse est d’autant plus plausible que la localité de Guelmim n’est pas très éloignée de Sidi Ifni, où a eu lieu en 2018 un historique « hirak » qui avait failli renverser le trône de Mohamed VI. L’onde de choc de ce séisme ainsi que ses réplique continuent de se faire sentir jusqu’à ce jour, d’autant que Nacer Zefzafi, figure de proue de ce mouvement, condamné arbitrairement à une très lourde peine, croupit toujors en prison.

Mohamed Abdoun