Meurtre du jeune Djamel : arrestation de plus de 30 personnes dont trois femmes

Meurtre du jeune Djamel : arrestation de plus de 30 personnes dont trois femmes

Trente-six personnes, dont trois femmes, suspectées d’être impliquées dans le meurtre de Djamel Bensmail à Larabaâ Nath Irathen, mercredi dernier, ont été arrêtées par la police judiciaire.

Lors d’une conférence de presse organisée ce dimanche à l’école supérieure de police à Alger, le directeur de la police judiciaire, Mohamed Chakour, a affirmé que tout sera fait pour arrêter tout individu impliqué dans ce crime crapuleux.

Le contrôleur de police Chakouri a indiqué, dans ce contexte, l’arrestation du principal suspect, accusé d’avoir poignardé la victime, ainsi qu’une femme. Cette dernière incitait la foule à égorger le jeune Djamel.

Une partie de ses aveux a été, d’ailleurs, diffusée durant la conférence de presse. « Je reconnais avoir appelé à lui couper la tête. Mais c’est parce que j’avais peur et je ne savais pas quoi faire. Tout le monde se trompe. Que Dieu me pardonne », a-t-elle regretté.

Ce n’est pas tout. Un certain nombre de suspects, soupçonnés d’avoir brûlé le corps du bénévole, ont également été appréhendés. L’un d’eux a reconnu avoir donné des coups à la victime. « On m’a induit en erreur », a-t-il tenté de se défendre.

Quoi qu’il en soit, les investigations sont loin d’être terminées. Les services de police, sous la supervision du parquet compétent, travaillent d’arrache-pied pour boucler cette affaire. Une affaire qui a fortement ébranlé l’opinion publique.

Skander Boutaiba