Mineurs isolés en France : un maire demande au gouvernement d’être ferme avec l’Algérie

Mineurs isolés en France : un maire demande au gouvernement d’être ferme avec l’Algérie

Michaël Delafosse, maire de Montpellier, a appelé le gouvernement français à faire pression sur l’Algérie et le Maroc afin d’expulser les mineurs non accompagnés, originaires des deux pays.

Qualifiant le problème d’« épineux », l’édile de cette ville du sud de la France a lancé des critiques à l’endroit de Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères.

« Je dis à ceux qui nous contestent, qu’ils saisissent le ministre des Affaires étrangères pour que notre pays ait une position ferme contre les gouvernements algérien et marocain parce qu’aucun enfant du monde ne doit se trouver en errance dans une autre ville. Où est monsieur Le Drian ? », s’est-il interrogé, selon Midi Libre.

L’élu a affirmé, par ailleurs, avoir contacté le consulat général d’Algérie à Montpellier, mais aussi celui du Maroc, pour exposer le problème. « Que je sache, l’Algérie et le Maroc ne sont pas des pays en guerre. J’ai moi-même pris, personnellement en tant que maire, l’initiative de contacter les autorités consulaires de ces deux pays pour leur dire : ‘Que font ces gamins dans nos villes ?’ », a-t-il pointé.

D’après Midi Libre, le nombre des mineurs non accompagné à Montpellier est passé de 88 en 2014 à 550 en 2020.

En visite jeudi dernier à Bordeaux, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a indiqué que des discussions seraient lancées avec les autorités algériennes et marocaines « pour le renvoi de ces mineurs dans leur pays d’origine ».

Skander Boutaiba