Ministère  de l’Industrie : Des mesures incitatives a l’investissement étranger 

Ministère  de l’Industrie : Des mesures incitatives a l’investissement étranger 

Pour capter l’investissement étranger, le ministère de l’Industrie a élaboré une série de mesures incitatives, qu’il a intégrées dans l’avant-projet de révision de la loi 16-09 du 03 août 2016 sur  l’investissement, transmis au secrétariat général du gouvernement.

Le ministre de tutelle, Ahmed Zeghdar, a dévoilé, ce samedi dans une interview accordée à l’APS, quelques nouvelles dispositions proposées par les services de son département ministériel .

Il a souligné, de prime abord, que le  système juridique de  l’investissement sera immuable pendant « au moins dix ans, dans l’objectif de créer un climat d’affaires encourageant et approprié pour l’investissement, dans un  environnement de confiance ».

Il a affirmé que la nouveau texte revêt “une importance cruciale pour la  relance du  développement et la construction d’une économie diversifiée et  durable assurant des opportunités d’emploi et capable de créer de la  richesse ».

Il a cité la création d’un guichet unique, “pour les grands  investissements et les investissements comptant des étrangers, et ce pour  une prise en charge rapide et efficace de ces projets ».

Il a précisé que le gouvernement apparente ce mécanisme à « un pôle pour la promotion de  l’Algérie en tant qu’importante destination d’investissement au niveau  mondial et aura un rôle prospectif pour définir les domaines à fort  potentiel”.

Le ministre de l’Industrie a évoqué, en outre, de l’octroi de plus grandes prérogatives “aux représentants des administrations auprès des guichets  uniques d’investissement relevant de l’Agence nationale de développement de

l’investissement (ANDI), au niveau des wilayas”. Il a parlé de la mise en place d’un réseau d’évaluation et de normalisation des avantages accordés aux projets d’investissement particulièrement porteurs pour l’économie nationale.

“Ce réseau devra définir les avantages conformément à un ensemble de normes déjà définies et vise à octroyer de meilleurs avantages au projet dans la mesure où celui-ci présente une valeur ajoutée à l’économie nationale” a soutenu le membre du gouvernement.

Dans l’avant-projet de loi sur l’investissement, les pouvoirs publics ont prévu des amendements qui favorisent le recrutements de la main d’œuvre locale dans la concrétisation des projets d’investissement étranger. L’emploi de travailleurs étrangers est limité à 10% des effectifs. Il sera possible, néanmoins, de “porter ce pourcentage à 15% du nombre total de postes créés en cas  d’absence de compétences requises au niveau local”.

Soulef B. 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,362SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles