Ministère de l’industrie : rechercher les moyens de relance des entreprises à l’arrêt

Ministère de l’industrie : rechercher les moyens de relance des entreprises à l’arrêt

Il est devenu indéniable que l’Algérie nouvelle et son corollaire, la relance économique, est en train de se mettre en place grâce à l’impulsion nouvelle qui est donnée à tous les secteurs pour une reprise effective et rapide par des responsables ayant à cœur de réussir à relever le défi économique qui se dresse devant eux.

Le premier, le président de la république a instruit tous les responsables afin de prendre toutes les mesures pour cela et, particulièrement le ministère de l’industrie qui doit redonner vie à de très nombreuses entreprises qui se trouvent à l’arrêt complet depuis des années ou qui se trouvent dans des situations très difficiles, ne réussissant même pas à couvrir leurs charges.

Dans ce cadre, le ministre de l’industrie, Ahmed Zaghdar, a réuni aujourd’hui dimanche, 19 septembre 2021 les responsables des complexes industriels publics afin d’étudier la situation des entreprises et unités sous leur autorité, complètement à l’arrêt ou connaissant des difficultés de gestion afin de rechercher les moyens et mécanismes permettant de les relancer.

Au cours de la réunion, il a été procédé à un décompte précis des entreprises à l’arrêt ou en difficulté ainsi qu’à la recherche des causes ayant entrainé cette situation.

Dans le même temps, les responsables se sont penchés sur les mécanismes à mettre en œuvre pour redonner vie à ces entreprises et unités disséminées à travers le territoire national et pouvant jouer un rôle prépondérant dans la création de richesse et de postes d’emplois.

Lors de son intervention, le ministre a insisté sur la nécessité de relancer ces entreprises et ces unités à l’arrêt ou en difficulté dans les meilleurs délais et ce : « en application des orientations du président de la république et des instructions du premier ministre, que ce soit par leur relance ou en remplaçant leurs activités par d’autres plus productives s’il s’avère impossible qu’elles reprennent dans leurs activités présentes.

M. Zaghdar a, aussi, demandé aux mêmes responsables de rechercher des mécanismes à même de relancer les activités de ces entreprises et de les proposer à la tutelle afin de les étudier et de les mettre en œuvre le plus rapidement possible.

Enfin, le ministre de l’industrie a annoncé qu’il était devenu impératif de revoir la gouvernance des grands complexes industriels publics, notamment ceux qui connaissent des difficultés de gestion, en indiquant qu’il y a lieu de mettre en place des ‘contrats de performance’ pour la gestion de ces complexes industriels.

Tahar Mansour