Ministre des Moudjahidine : « Les événements du 17 octobre sont l’une des étape les plus décisives dans la lutte du peuple algérien »

Ministre des Moudjahidine : « Les événements du 17 octobre sont l’une des étape les plus décisives dans la lutte du peuple algérien »

 Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droits, Laïd Rebigua, a affirmé, que « les événements du 17 octobre 1961 sont un témoin de la chute des valeurs humaines chez le colonisateur  français, et l’une des étape les plus décisives dans la lutte du peuple algérien brave contre le colonialisme » témoigne le ministre des moudjahidine.

Ainsi, dans un message publié sur sa page Facebook, le ministre des Moudjahidine a tenu à rappeler les affres de ce crime odieux contre l’humanité, et contre les Algériens de la diaspora.

Il y a soixante ans, le 17 octobre 1961, au moins 120 Algériens ont été tués par la police parisienne, alors dirigée par Maurice Papon, lors d’une manifestation à Paris. A l’appel de la Fédération de France du Front de libération nationale (FLN), au moins 20 000 Algériens avaient défilé pour défendre pacifiquement une « Algérie algérienne » et dénoncer un couvre-feu imposé à ces seuls « Français musulmans d’Algérie ».

Yahia Maouchi

Articles récents

Articles similaires